Étymologie

modifier
Mot dérivé de rond, avec le suffixe -in.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
rondin rondins
\ʁɔ̃.dɛ̃\

rondin \ʁɔ̃.dɛ̃\ masculin

 
Un tas de rondins. (sens 1)
 
Une construction en rondins empilés. (sens 2)
  1. Morceau de bois de chauffage, qui est rond, par opposition à celui qui est fendu.
    • Les arbres, tiges et branches que l'on convertit en bois de feu sont découpés, partie en bûches de rondin ou de quartier, partie en rames destinées à entrer dans les fagots. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 163)
    • Des stères à brûler, des fagots de rondins, des bourrées de coupilles, des tas d'ételles et des « carottes » d'épicéas s'y empilent. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Sur la route, ce furent les premières chaussées modernes construites par Trésauguet, en France, et par Mac-Adam, en Angleterre vers 1760, qui firent rechercher des procédés un peu moins primitifs que le sabot qu'on intercalait entre la roue et le sol, la chaîne d'enrayage et le rondin qui embarraient la jante près d'un rai. — (Jean Falaize & Henri Girod-Eymery, A travers les chemins de fer: de l'origine à nos jours, Éditions Denoël, 1948, page 202)
  2. Morceau de bois de construction rond et long.
    • [...] des enfants mal nourris à la bouillie de seigle, qui vivaient dans une isba en rondin calfeutrée de mousse,[...]. — (Capucine Motte , Apollinaria, Éd. J.-C. Lattès, 2013)
    • Lors d’une promenade dans la commune de Novalaise (Savoie), un couple s’asseoit [sic] sur une rambarde en rondin, située le long d’une route mais surplombant le lit d’un fossé. Sous leur poids, la rambarde cède et les promeneurs chutent dans le fossé. — (« Une rambarde ne prévient pas nécessairement un danger, elle permet juste de le signaler », dans La Lettre de l’Administration Générale, Paris : Éditions Sorman, n° 83, octobre 2022, p. 1)
  3. (Technique) Cylindre de bois pour arrondir les feuilles de plomb dont on veut faire des tuyaux.
  4. (Par extension) Gros bâton.
    • Frapper quelqu’un à coups de rondin.
  5. Veston court, aux pans arrondis, porté notamment par les sommeliers.
    • Il manquait la goutte. On vendit des morceaux de composition, des tranches de copie à des bouche-trou de Stanislas et de Rollin qui avaient des faux cols droits, des rondins de drap fin, et de l’argent dans leurs goussets. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
  6. Sein.
    • ... Dis, Môm’, maint’nant y faut m’ montrer / tes beaux petits rondins bombés... / Donne... ah ! ben vrai, c’qu’y sont gentils ! / (c’est pas ces gros tétons d’ borgeoise / qui dégoulin’nt jusqu’au nombril !) / Ben dis donc ! Moi j’veux les p’loter; / euss ont deux bell’s petit’s framboises / qui donn’nt envie d’ les boulotter ! — (Jehan Rictus, Idylle)

Synonymes

modifier
Gros bâton :
Arrondisseur :

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • rondin sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier