Voir aussi : buche, buché, bûché, Buche

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vulgaire *busca neutre pluriel devenu féminin singulier de *buscum d’origine germanique → voir bois. *Busca est attesté au onzième siècle au sens de « bois de chauffage ». Pour le sens de « obstacle, chute » → voir embuscade.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bûche bûches
\byʃ\
 
Un tas de bûches (1).

bûche \byʃ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Morceau de bois taillé pour le chauffage.
    • Or, un matin, à quelques pas de ma demeure, une famille de ces ouvriers de la scie et de la hache s’empressait autour d'un amas considérable de bûches que le livreur juré venait d’aligner. — (Études morales, dans Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, vol.13, 1868, page 156)
    • En ce temps-là, c’était à chacun son tour d’apporter une bûche à l’école. Et quand c’était à moi, papa disait : « Couche-toi. On croira que tu es malade. » Mais ça n’a pas pu durer. Et la sœur qui nous faisait l’école l’a dit à papa. Ils se sont tout de même arrangés : il a été bêcher le jardin de l’école, en remplacement des bûches. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 155)
    • Octave, grand lecteur du Miroir de la Perfection, songe à saint François qui, par tendre respect pour les flammes, empêchait qu’on séparât les bûches brûlant encore. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 197)
  2. (Figuré) (Familier) Personne stupide, lourde.
    • Cet homme est une vraie bûche.
  3. (Figuré) Obstacle physique ou intellectuel, accident, chute.
    • Je suis tombé sur une bûche.
    • Et alors, toutes les pelures d’orange, on te les sème sous tes bottes, pour te faire prendre la bûche. — (Vercel, Capitaine Conan, 1934)
  4. (Vieilli) Qui n’a pas la moindre activité.
    • Et l’on demande l’heure, et l’on bâille vingt fois Qu’elle s'émeut autant qu’une bûche de bois. — (Molière, Mis. II, 5.)
  5. (Par extension) Bûche de charbon de terre.
  6. (Horticulture) La tige des orangers étêtés qui viennent de Provence et de Gênes.
  7. (Vieilli) Établi du tréfileur, de l’épinglier.
  8. (Vieilli) Barre de fer dont se sert le verrier.
  9. (Vieilli) Jauge pour régler l’épaisseur des pains de savon.
  10. (Par ellipse) Bûche de Noël.
  11. (Suisse) Amende.
    • Une bûche, le terme est bien connu des frontaliers, c’est tout simplement une amende. Et certains de nos concitoyens pourraient faire une belle flambée avec toutes les bûches qu’ils ont collectionnées ! — (Jean-François Besson, site www.ledauphine.com, 2012)
  12. (Lorraine) (XV-XVIIe siècle) Amende.
    • bailler la buche : payer une amende
  13. (Cartes à jouer) Au blackjack, carte qui a pour valeur 10, c'est-à-dire, valet, dame ou roi.[1]
  14. (Couture) L'ensemble des fournitures nécessaires à la réalisation d'un costume, remis à l'ouvrier tailleur.
    • "...les différentes fournitures indispensables à la réalisation d’un costume. Collectées sous le nom de cartouche (ou bûche), ces fournitures sont ensuite transmises à l’apiéceur (qui assemble et façonne le veston), au culottier (qui assemble et façonne le pantalon), éventuellement au giletier (si gilet il y a), ou au tailleur si celui-ci travaille seul". — (La cartouche du tailleur, Laurent Le Cam, 2014)
    • "Grande pièce de drap : paletot, redingote ou habit fait par l’appiéceur. — Coller sa bûche au grêle, livrer une pièce au patron." — (Rigaud, 1888)

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe bûcher
Indicatif Présent je bûche
il/elle/on bûche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je bûche
qu’il/elle/on bûche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
bûche

bûche \byʃ\ (orthographe traditionnelle)

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bûcher.
    • Je bûche dur à l’école.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bûcher.
    • Il bûche tous les soirs.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bûcher.
    • Il faut que je bûche mon français.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bûcher.
    • Il faut qu’il bûche pour son examen.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bûcher.
    • Allez, bûche pour ton examen !

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • bûche sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier