Étymologie

modifier
→ voir épais.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
épaisseur épaisseurs
\e.pɛ.sœʁ\

épaisseur \e.pɛ.sœʁ\ féminin

  1. (Géométrie) Qualité de ce qui est épais.
    • Cette pierre a tant de mètres de longueur, tant de largeur et tant de centimètres d’épaisseur.
  2. Dimension dans le sens horizontal , en parlant d’un corps solide compris entre deux surfaces plus ou moins longues et plus ou moins larges ; profondeur. Dimension d'un caractère typographique parallèlement à la ligne de base[1].
    • Le pharynx est tapissé intérieurement par une intima chitineuse dont l’épaisseur atteint 2 à 3 µ chez la larve et 5 à 7 µ chez l'imago. — (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Paris : libr. E. Le François, 1939, page 30)
    • On a donné au mur de pourtour du réservoir de la Dhuys 1m,70 d’épaisseur. — (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 65e année, 2e série, vol. 13, 1866, page 42)
    • Le recours au béton autoplaçant a permis de diminuer les épaisseurs des dalles et refends et d'accentuer leur netteté, leur aspect tranchant et radical. — (AMC: Le Moniteur Architecture, n° 178 à 181, 2008, page 27)
    • Afin de réduire la quantité de rayonnement qui l'atteint, une chicane est installée. Pour être efficace, l’épaisseur de celle-ci doit être conséquente. On rencontre souvent des épaisseurs de plus de 150 cm (figure 3.12). — (Jean-Marc Bordy, Radiothérapie externe : équipements et installations, chap. 3 de Radioprotection pratique dans le secteur Médical, coordination éditoriale par Hugues Bruchet, Amélie Roué & Christine Jimonet, éd. EDP Sciences & CEA/instn, 2016 page 161)
  3. (Sens figuré) Endroit où le bois ou la forêt est profond.
    • Il se perdit dans l’épaisseur du bois.
  4. La matière concrète de l’objet, considéré dans cette troisième dimension.
    • Pratiquer une cachette dans l’épaisseur d’une poutre.
    • Le duc, […], atteignit enfin un escalier en spirale pratiqué dans l’épaisseur d’un mur et qui s’ouvrait par une porte secrète et invisible dans l’antichambre de l’appartement de Marguerite. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Une doublure consiste en deux épaisseurs de tissus.
  5. Degré de densité et de matière d’un tissu ou degré de consistance d’un liquide.
    • […] et, puisant dans un pot une épaisseur de rouge, il s'enlumina la trogne à la manière d'un clown ou plutôt d'un ivrogne, […]. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’épaisseur d’une étoffe.
    • L’épaisseur d’un jus, d’un sirop, d’une sauce.
  6. Densité ou opacité des choses physiques.
    • L’épaisseur du brouillard.
    • L’épaisseur de l’air.
    • L’épaisseur des ténèbres. (Sens figuré)
    • L’épaisseur de l’esprit.
  7. (Sports hippiques) Dans une course hippique, position extérieure du cheval (ou de plusieurs chevaux qui se suivent en file indienne) qui évolue sur une ligne parallèle à ceux qui se trouvent au plus proche de la corde.
    • en première, deuxième, troisième épaisseur
    • Contraint de se rapprocher en quatrième épaisseur au dernier passage en face, a fait illusion pour les accessits jusqu'à cent mètres du poteau, où il a coincé, sans démériter. — (Fiche de Bel Avis, geny.com)
  8. (Sens figuré) Consistance, profondeur de quelque chose.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier
  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité français de cartographie, mars-juin 1990, p. nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité français de cartographie.