Voir aussi : Plomb

Étymologie

modifier
(XVe siècle) Du latin plumbum, de même sens. D'abord plum (1121-1134)[1].

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
plomb plombs
\plɔ̃\
 
Le plomb (1) dans le tableau périodique des éléments.
 
Du plomb. (sens 2)

plomb \plɔ̃\ masculin

  1. (Chimie) Élément chimique de symbole Pb et de numéro atomique 82; il appartient à la série chimique des métaux pauvres.
    • Les schistes noirs, riches en pyrites et en matières organiques, seraient riches en plomb (30 mg/kg). — (Denis Baize, Teneurs totales en éléments traces métalliques dans les sols, 1997)
    • Dans l’environnement, le plomb se présente sous forme de plomb métallique, d’ions et de sels inorganiques ainsi que de composés organométalliques. Il se trouve en faible quantité dans de nombreux alliages tels que le laiton, le bronze et la soudure à l’étain. La contamination d’aliments par le plomb métallique se réduit généralement à la présence de plombs de chasse ou de balles à enveloppe dans le gibier. — (Torsten Berg, Conseil de l’Europe, Le plomb dans les denrées alimentaires, 1994, page 8)
    • Les animaux s’empoisonnent au plomb avec des peintures et des vieilles batteries de voiture. — (Bill Forse, Christian Meyer, et al., Que faire sans vétérinaire ?, Cirad / CTA / Kathala, 2002, page 329)
  2. (Chimie) (Indénombrable) Corps simple métallique de cet élément d’un blanc bleuâtre, très mou.
    • Pendant longtemps l’airain satisfit à toutes les exigences de la civilisation ; il servait aux arts de la paix comme à ceux de la guerre, et si quelques autres métaux comme l’or, l’argent, le plomb, le mercure, étaient déjà connus des anciens, on ne les appliquait qu'à des usages très limités. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 177)
    • Les vitraux de plomb disjoints laissaient tomber les verres octogones des croisées qui semblaient éborgnées. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1845, première partie, chapitre huitième)
    • Le tactac des linos emplissait leurs oreilles. Fagerolle […] connaissait cette odeur poussiéreuse de plomb et de papier chargé d’encre fraîche. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 70)
    • On parlait déjà de marché noir, et les ménagères belges collectionnaient les kilos de sucre. Les plus malins achetaient des lames de plomb pour en couvrir leurs fenêtres, le plomb protégeant des radiations atomiques. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 54)
    • Dans le caveau d’Anne de Bretagne, son épouse, était déposé un coffre en plomb, qui contenait un coffre en fer, lequel renfermait la boîte en plomb qui protégeait l’écrin d’or. — (Patrice Georges, L’embaumement médiéval des nantis, Pour la Science, 1er janvier 2006)
    • Extrait de la galène par grillage et calcination, le plomb est un métal d’usage aisé, en raison de sa malléabilité et de son bas point de fusion (327 degrés Celsius seulement) : déjà présent dans des sépultures préhistoriques, il est fréquemment employé par les artisans de l’âge du bronze pour fabriquer des récipients, sa grande ductilité le rendant en revanche impropre à la confection d’outils. — (Rainhorn, Judith. « Chapitre 1. S’approprier le poison (XVIIIe siècle-1830) », Blanc de plomb. Histoire d’un poison légal. sous la direction de Rainhorn Judith. Presses de Sciences Po, 2019, pages 19-41)
  3. (Par métonymie) Balles, lingots ou petits grains de plomb qu’on emploie à la chasse, pour charger les armes à feu.
     
    Des plombs de chasse. (sens 3)
    • Une question de détail faillit les arrêter, ils n’avaient pas de balles ; mais ils décidèrent qu’ils chargeraient leurs armes avec du plomb à perdrix, ce qui même était inutile, puisqu’ils ne devaient rencontrer aucune résistance. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1871)
    • Messire Goupil, vaguement étourdi par quelque plomb qui lui avait meurtri la caboche, se réveillait en effet fort opportunément […] — (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les fusils s'abaissent simultanément, nous menaçant de leurs bouches noires qui vont cracher du feu et du plomb... — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 47)
    • « Parce que Chabert leur avait tiré un coup de fusil.
      – Un vrai coup de fusil ? dis-je.
      – Oui, mais de loin, avec du petit plomb… […] Mon père dit qu’il aurait dû tirer à chevrotines !
      — (Marcel Pagnol, Le château de ma mère, 1958, collection Le Livre de Poche, page 33)
    • Et du coin de l’œil il surveillait l’oncle Jules qui, bombant ses gros yeux bleus sur les blancs d’une perdrix, s’efforçait d’en extraire les plombs de six qu’il avait lui-même implantés dans la chair de la malheureuse bestiole. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 249)
  4. (Imprimerie) Composition même.
     
    Au centre un plomb (sens 4)
    • Lire sur le plomb : Lire un passage sur la composition même.
  5. Petit sceau de plomb que, dans les douanes, on attache aux ballots, caisses, etc., pour attester qu’ils ont payé les droits, ou pour empêcher qu’ils ne soient ouverts avant d’être arrivés au lieu de leur destination.
    • Mettre le plomb.
    • Changer le plomb.
    • Contrefaire le plomb.
  6. Morceau de plomb, ou d’autre métal, suspendu au fil à plomb dont les maçons, les charpentiers, etc., se servent pour élever leurs ouvrages verticalement. (Par métonymie) Fil à plomb.
     
    Le plomb d'un fil à plomb. (sens 6)
    • Voir avec un plomb si une muraille est droite, si elle est bien verticale.
    • Mettre à plomb, dresser à plomb une muraille, une menuiserie, une charpente. : La rendre verticale.
    • Cette muraille est à plomb.
    • Tracer une ligne à plomb sur une muraille, sur un édifice.
    • Plomb de sonde ou simplement plomb, morceau de plomb fait en cône et attaché à une corde nommée ligne, avec lequel on sonde la mer, pour savoir combien il y a de profondeur et de quelle qualité est le fond.
  7. (Électricité), (Familier) Fusible, fil de plomb intercalé dans une installation électrique de manière à éviter, par sa fusion, en cas de court-circuit, des accidents plus graves.
     
    Des fils pour remplacer les plombs qui ont fondu. (sens 7)
    • Je me souviens […] d’une petite explosion électrique dans le poste ; personne n’en fut ému ; j’eus seulement à remplacer une vingtaine de plombs de sûreté qui avaient fondu. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 155)
    • En revanche si l’ampérage toléré par le disjoncteur (la somme des équipements électriques qu'il peut supporter) est trop faible, générant des sautes de plomb fréquentes, il peut s'agir du fait que vous ayez omis de préciser à l'électricien que vous utiliserez de nombreux équipements électriques. — (Hugues Bernet-Rollande, Piloter son projet informatique, éditions Dunod, 2011, page 33)
  8. (Vieilli) Cuvettes, ordinairement de plomb, établies aux différents étages d’une maison, pour y jeter les eaux sales.
    • À chaque palier, les plombs soufflaient une haleine de peste, et de chaque logement sortaient des plaintes, des querelles, un affreux dégoût de misère. — (Émile Zola, Paris, 1897)
  9. (Vieilli) Acide sulfhydrique qui se dégage des fosses d’aisances et des puits.
  10. (Par extension) Intoxication causée par les émanations des fosses d’aisances.
    • Plomb des vidangeurs.
  11. (Pêche) Accessoire en plomb, de formes diverses, utilisé pour lester une ligne ou un engin de pêche en général.
     
    Des plombs pour lester les lignes. (sens 11)
    • J’ai mis trop de plombs, le bouchon est sous l’eau.
  12. (Plongée) Accessoire en plomb, utilisé pour lester un plongeur.
  13. Symbole de ce qui est lourd et opaque. → voir chaleur de plomb, soleil de plomb et sommeil de plomb
    • Si elle ignorait les détails que Crevel venait de lui donner, elle savait cependant fort bien que, depuis vingt ans, le baron Hulot lui faisait des infidélités ; mais elle s’était mis sur les yeux un voile de plomb, elle avait pleuré silencieusement, et jamais une parole de reproche ne lui était échappée. — (Honoré de Balzac, La Cousine Bette, 1846)
    • Tirant les leçons des expériences totalitaires de son passé de plomb, l'Europe devait offrir à tous ses citoyens le plus de liberté possible dans un souci de coexistence solidaire et pacifiée. — (Simone Veil, discours au Bundestag, Berlin, 27 janvier 2004, dans Simone Veil, Mes combats, Bayard, 2016, page 181)
  14. (Botanique) Maladie cryptogamique des arbres fruitiers, due à Chondrostereum purpureum, elle donne une couleur gris plombé aux feuilles.

Dérivés

modifier

Synonymes

modifier

Hyperonymes

modifier

Hyponymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

  plomb figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : plomb, couleur, tableau périodique des éléments, mine (gisement).

Traductions

modifier

Prononciation

modifier
  • France : écouter « du plomb [dy plɔ̃] »
  • France (Lyon) : écouter « plomb [plɔ̃] »
  • France (Vosges) : écouter « plomb [plɔ̃] »
  • France (Vosges) : écouter « plomb [plɔ̃] »
  • France (Toulouse) : écouter « plomb [plɔ̃] »
  • Normandie (France) : écouter « plomb [plɔ̃] »
  • Lyon (France) : écouter « plomb [plɔ̃] »

Voir aussi

modifier
  • plomb sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Le thésaurus couleur en français  

Références

modifier
  1. Robert historique de la langue française, 1992, 1998.
 

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

 plomb *\Prononciation ?\ masculin

  1. Plomb, métal d’un blanc bleuâtre, mou et pesant.

Références

modifier

Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
plomb
\ˈplun\
plombs
\ˈpluns\

plomb \ˈplun\ masculin (graphie normalisée)

  1. (Chimie) Plomb. Élément chimique de numéro atomique 82 et de symbole Pb qui fait partie des métaux pauvres.

Prononciation

modifier
  • Béarn (Occitanie : écouter « plomb [ˈplun] »

Voir aussi

modifier
  • plomb sur l’encyclopédie Wikipédia (en occitan)  
  • plomb sur l’encyclopédie Wikipédia  
Précédé
de talli
Éléments chimiques en occitan Suivi
de bismut

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
plomb plombs
\Prononciation ?\

plomb \Prononciation ?\ masculin

  1. Osier.

Variantes orthographiques

modifier

Références

modifier
  • Jean-Claude Raymond, La langue de Rabelais et le parler du sud de la Touraine et du Loudunais : À la Croisée de l'Anjou, de la Touraine et du Poitou, 2008 → [version en ligne]