Voir aussi : Nickel

Étymologie

modifier
(1764)[1] De l’allemand Nickel ou du suédois nickel. Cette abréviation a été introduite par le chimiste suédois Axel Fredrik Cronstedt et dérivée du terme allemand Kupfernickel, signifiant littéralement « cuivre de Nickel ». Ce vocable était initialement utilisé par les mineurs allemands pour désigner de manière plutôt dédaigneuse la nickéline, un arséniure qui présentait une ressemblance avec un minerai de cuivre. Nickel désignant dans ce folklore une sorte de Berggeist, autrement dit un « esprit de montagne » à l’instar d’autres créatures mythiques comme les trolls ou les gobelins.
(Adjectif) (1918) Par allusion au beau poli que peut prendre le nickel.

Attestations historiques

modifier
  • (1764)[1] La ſubſtance minérale appellée Kupfernickel, eſt celle qui contient la plus grande quantité du demi-métal dont j’ai parlé, en conſéquence j’ai cru , pour abreger, devoir déſigner cette ſubſtance ſous le nom de Nickel, juqu’à ce qu’on ait fait clairement voir que cette matiere réguline n’eſt autre choſe qu’un alliage des ſubſtance métalliques ou ſemi- métalliques déja connues. — (Axel François Cronstedt, Expériences faites sur une nouvelle substance minerale, trouvée dans la mine de cobalt de fœrila en helsingie publié dans le Recueil des mémoires les plus intéressants de chymie et d’histoire naturelle, contenus dans les actes de l’Académie d’Upsal, et dans les mémoires de l’Académie Royale des Sciences de Stockolm publiés depuis 1720 jusqu’en 1760, 1764, volume 1, page 218)

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
nickel nickels
\ni.kɛl\
 
Le nickel (1) dans le tableau périodique des éléments.
 
Échantillon de nickel. (2)

nickel \ni.kɛl\ masculin

  1. (Chimie) (Indénombrable) Élément chimique de symbole Ni et de numéro atomique 28 appartenant à la série des métaux de transition.
    • Les sulfures de cobalt et de nickel agissent de la même manière, mais avec beaucoup moins d’énergie, et si du sulfure de fer se trouve en présence, en même temps que ces sulfures, il est réduit le premier, et avant que le sulfure de nickel soit scorifié par le sulfate de baryum. — (Docteur Quesneville, Le moniteur scientifique : Journal des sciences pures et appliquées, tome 20, 1878, page 469)
    • Les croûtes, continentale et océanique, sont riches en silicium, en oxygène et en aluminium. Le manteau est le domaine du silicium, de l’oxygène et du magnésium. Enfin, le noyau est presque uniquement formé de fer et de nickel. — (Dars, René. « Les matériaux qui constituent la Terre », René Dars éd., La géologie. Presses Universitaires de France, 2005, pp. 27-41.)
    • En 1867, l’ « or vert » (le nickel) est découvert et les objectifs de son exploitation sont déjà présents à l’esprit des colons. On considère dans cette fin de XIXe siècle – marquée par la révolution industrielle – que l’émancipation du territoire va passer par le développement des mines de nickel. — (Corteel, Mathieu. « La Nouvelle-Calédonie fantôme », Multitudes, vol. 68, no. 3, 2017, pp. 177-184.)
    • Par exemple, la toxicité du nickel augmente de façon différentielle en fonction de sa spéciation, c’est-a-dire que les différentes formes physico-chimiques du nickel (ses composés), par leur état un environnement donné et leur liaison avec le ligand, causent des niveaux de toxicité proportionnellement distincts. Ainsi, l'hydroxyde carbonate de nickel est plus toxique que le sulfate de nickel. — (Prosper M'Bemba-Meka, Ne combattons plus le cancer cherchons plutôt à l’éliminer, 2017)
    • En Guyane et en Nouvelle-Calédonie, les habitants sont également exposés à des pollutions relatives à l’extractivisme minier, répandant respectivement du mercure et du nickel dans les milieux. — (Ferdinand, Malcom, et Erwan Molinié. « Des pesticides dans les Outre-mer français. État des lieux et perspectives », Écologie & politique, vol. 63, no. 2, 2021, pp. 81-94.)
  2. (Chimie) (Indénombrable) Corps simple métallique de cet élément, malléable, inoxydable, d’un blanc gris.
    • La température de transformation magnétique du nickel est voisine de 340° ; nous avons étudié ce corps entre 373° et 806°. — (Pierre Curie, Propriétés magnétiques des corps à diverses températures, Annales de Chimie & de Physique, 7e série, tome V, juillet 1895)
    • Gontran, regardant sa montre, une montre en nickel qu’il tire de la poche de son pantalon. — Moi ? j’ai neuf heures et demie. — (Georges Feydeau, Monsieur chasse !, 1892)
    • À la vue de ces appareils prodigieux au nickel étincelant, que combinent certains acrobates pour présenter dans les cirques un numéro sensationnel, notre curiosité pourra être piquée au vif […] — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Il faut souligner que, si les aciers inoxydables ont connu l'extraordinaire développement que nous connaissons, cela est dû à la disponibilité à grande échelle des métaux entrant dans leur composition, c'est-à-dire le chrome, le nickel, le molybdène et le manganèse, […]. — (Pierre-Jean Cunat, Aciers inoxydables : Critères de choix et structure, Éditions Techniques de l'Ingénieur, document M 4 540, non daté, § 1.1, page 2)
  3. (Chimie) Atome (ou, par ellipse, noyau) de nickel.
    • L’anode sert à renouveler les nickels de la solution.
  4. (Au pluriel) Alliages de nickel, dans leur ensemble.
    • Les nickels électrolytiques incluent le nickel sulfamate, le nickel de Watt, etc.
  5. Aux États-Unis, pièce de cinq cents.
    • Dans ce restaurant, il y a une « machine à disques ». On introduit un « nickel » (5 cents, le 20e d’un dollar), dans une fente, et la machine fait entendre le disque que vous avez choisi. — (Hugues Panassié, Cinq mois à New-York, Éditions Corrêa, 1947, page 19)
    • Nous restions donc vissés sur nos sièges, contemplant sans trop insister les ondulations et les fractures de rythme des danseurs et des danseuses, sauf pour remettre deux nickels dans la machine à coca, parce que le bourbon descendait bien et vite. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 95)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Adjectif

modifier
Invariable
nickel
\ni.kɛl\

nickel \ni.kɛl\ invariable

  1. (Populaire) D’une propreté irréprochable.
    • Pour partir en permission, les soldats doivent avoir leurs chambres nickel.
    • — Notre ami Debedeux aimerait passer ses vacances d’hiver chez son ami d’enfance Captain Beaujol. Il n’y a qu’un ennui, tout à fait mineur, mais ennuyeux malgré tout. L’intérieur de notre cher Beaujol n’est peut-être pas absolument nickel-nickel
      — J’ai compris, Adrien. C’est sale.

      — (René Fallet, Le beaujolais nouveau est arrivé, chapitre IV ; Éditions Denoël, Paris, 1975)
    • Le studio de Ruiz était à l’opposé de ce cliché : la chambre était rangée avec une quasi-maniaquerie et la cuisine était nickel de chez nickel. — (Pieter Aspe, Le tableau volé, traduction d’Emmanuèle Sandron, Albin Michel, Paris, 2011, page 132)
  2. (Familier) Qui convient parfaitement.
    • J’arrive demain matin, ça te va ?
      Nickel !
  3. (Féminin de fantaisie).
    • Il est venu aussi le temps de la cuisinière nickelle à ne pas oser cuire un œuf au plat. — (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 415)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • nickel sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier
  1. a et b Pierre de Menten de Horne, Dictionnaire de chimie: Une approche étymologique et historique, , Éd. De Boeck, Bruxelles 2013. , page 211., Références bibliographiques (pdf, 1.56 Mo)

Étymologie

modifier
Voir ci-dessus.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
nickel
\ˈnɪk.əl\
nickels
\ˈnɪk.əlz\
 
Nickel (1) in the periodic table.
 
A chunk of nickel. (1)

nickel \ˈnɪk.əl\

  1. (Chimie) (nomenclature UICPA) (Indénombrable) Nickel (l’élément chimique Ni).
  2. Pièce de cinq cents.
  3. (Argot) (Par extension) (États-Unis) Cinq dollars.
  4. (Argot) (Par extension) (États-Unis) Cinq cents dollars.
  5. (Argot) (États-Unis) Une peine de cinq ans d’emprisonnement.

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • nickel sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

Étymologie

modifier
Voir ci-dessus.

Nom commun

modifier
Neutre Indéfini Défini
Indénombrable nickel nicklet

nickel \Prononciation ?\ neutre

  1. (Chimie) Nickel.

Prononciation

modifier