FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de rouler avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
roulage roulages
\ʁu.la.ʒ\

roulage \ʁu.la.ʒ\ masculin

  1. (Vieilli) (Désuet) Transport des marchandises par voiture.
    • Par voie de terre, on évaluait à 70.000 voyageurs et 60.000 tonnes de marchandises la circulation qui profitait du roulage ordinaire, du roulage accéléré ou des diligences. — (Félix Rivet, Le conflit entre la batellerie et le chemin de fer à Lyon au début du XIXe siècle, dans Revue de géographie de Lyon et de la Région Lyonnaise, no 2, 1949, XXIV, p. 97-107, page 98)
  2. (Par extension) (Désuet) Établissement où l’on se charge de ce transport.
    • Tenez : faites donc faire un ballot de tout ce qui est envoyable, et me le jetez au roulage. — (L. Spach, Les professeurs de Français en Alsace, dans Revue d'Alsace, volume 14, 1863, page 207)
  3. (Marine) Technique de chargement ou de déchargement des navires par rampes d'accès qu'empruntent tous engins sur roues, automoteurs, tractés ou poussés.
  4. (Aéronautique) Fait de déplacer un avion au sol en utilisant le même mode de propulsion que dans l’air.
    • Cet aéroport a été agencé afin de minimiser les délais dus au roulage.
  5. (Agriculture) Façon culturale destinée à tasser légèrement le sol avant ou après le semi.
    • Le plombage du sol porte en agriculture le nom de roulage; on l'opère en effet, à l'aide de rouleaux. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943)
  6. (Métallurgie) Action de courber une tôle par déformation plastique avec une rouleuse.
    • Une virole se fabrique par roulage.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   roulage figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : avion.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • roulage sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier