stationnaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin stationarius (« stationnaire, fixe »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
stationnaire stationnaires
\sta.sjɔ.nɛʁ\

stationnaire \sta.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui reste au même point, sans avancer ni rétrograder.
    • En supposant le taux de l’intérêt stationnaire et égal, par exemple, à 5 pour 100, un capital de 100 fr. vaut une rente perpétuelle de 5 fr. — (Joseph Bertrand, Traité d'arithmétique, page 218, L. Hachette et Cie, 1863)
    • L'exploitation ne devrait avoir lieu que quand la sève est stationnaire, c'est-à-dire depuis la première quinzaine d'octobre jusqu'au 1er janvier. Les bois coupés dans cette période sont d'une plus longue durée lorsqu'ils sont mis en œuvre. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 162)
    • La nature humaine n'est point stationnaire et, chaque jour, elle apporte un contingent nouveau de découvertes plus ou moins sensationnelles. — (Chanoine Kir, Le problème religieux à la portée de tout le monde, Paris : imp. des Orphelins d'Auteuil, 1923, rééd. 1950, page 19)
    • Une pluie de 25mm/h est appliquée jusqu'à obtention du régime d'écoulement stationnaire. Deux facteurs influençant le transfert de l’IPU et du DDF ont été testés : […]. — (Pluie et environnement, actes des huitièmes Journées du diplôme d'études approfondies sciences et techniques de l'environnement organisées les 15 et 16 mai 1997, à Paris, Presses de l'Ecole nationale des ponts et chaussées, 1998, p. 117)
  2. (Vieilli) (Automobile) Qui reste en stationnement, sans avancer ni rétrograder.
    • Comme le chauffeur déclare qu’il lui est impossible de rester stationnaire en cet endroit, elle les invite à monter dans la voiture. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 216.)
  3. (Mathématiques) Constant à partir d’un certain rang.
    • Exercice : trouver pour quelles valeurs du premier terme cette suite définie récursivement est stationnaire.
    • Il suffit que deux noyaux consécutifs soient égaux pour que la suite des noyaux itérés soit stationnaire.
    • Une troisième contrainte concerne la continuité de la fonction puissance au cas où ses valeurs seraient localement stationnaires. — (Patrick Dehornoy, La Théorie des Ensembles, C&M, 2017, p. 181)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
stationnaire stationnaires
\sta.sjɔ.nɛʁ\

stationnaire \sta.sjɔ.nɛʁ\ masculin

  1. (Marine) Bateau de guerre mouillé à l’entrée d’une rade, pour exercer une surveillance sur les navires qui entrent et qui sortent.
    • Le commandant du stationnaire.
    • (…) rendre passage demain sur le paquebot de Constantinople, et rejoindre le stationnaire anglais le Deerhound, qui se promène par là-bas. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
  2. Libraire-copiste dans les universités européennes du 13e au 15e siècle.
    • Ainsi d’un métier lié au monde du livre entre le XIIIe et le XVe siècle, et dont on trouve trace dans le cartulaire de l’Université de Paris : stationnaire, à ne point confondre avec libraire. — (Stationnaire : métier lié au livre avant l’avènement de l’imprimerie le 26/08/2018 sur france-pittoresque.com)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier