FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1680) Du latin vagina (« gaine, fourreau, étui, enveloppe »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
vagin vagins
\va.ʒɛ̃\

vagin \va.ʒɛ̃\ masculin

  1. (Anatomie) Passage menant de l’ouverture de la vulve au cervix de l’utérus chez les mammifères femelles.
    • Le vagin est constitué de deux parties. La partie supérieure, qui représente les deux tiers du vagin, n’est point sensible et ne joue aucun rôle dans la jouissance sexuelle. — (Nawal El Saadawi, La femme et le sexe ou Les souffrances d'une malheureuse opprimée, 1969, traduction Abdelhamid Drissi Messouad, Éditions L’Harmattan, Paris, 2017, page 24)
    • La mise au point d’un virocide, un microbicide inséré dans le vagin qui protégerait contre la transmission du VIH, tout en laissant passer le sperme sans l’endommager, est actuellement à l’étude. — (Jennifer Kitts & Janet Hatcher Roberts, Le Droit à la Santé : Au-delà de la Grossesse et de la Reproduction, CRDI, 1996, p. 92)
    • Voici le lieu pour s’affranchir des mythes, de la honte et de la peur. Voici le lieu pour s’entraîner à dire le mot, parce que, comme chacun sait, c’est le mot qui fait avancer et c’est le mot qui rend libre. « VAGIN ». — (Eve Ensler, Les Monologues du vagin, traduction de Dominique Deschamps, Éditions de Noël, 2005, p. 14)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • vagin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté magin
Adoucissante vagin

vagin \ˈvɑːɡĩn\

  1. Forme mutée de magin par adoucissement (m > v).
    • « Ma ! » eme ar vamm, « seiz vloaz e vagin ac’hanout c’hoaz. » — (Yann ar Flocʼh, Koñchennou eus Bro ar Ster Aon, Kemper, 1950, page 148)
      « Bien ! » dit la mère, « je te nourrirai sept ans encore. »