Annexe:Verbes assimilés en arabe

Les verbes assimilés en arabe sont ceux dont la première radicale est une lettre faible, ya ou (le plus souvent) wâw. Ils sont dits assimilés, parce que le wâw initial, même s'il fait partie de la racine, disparaît souvent au présent, supprimé ou « assimilé » au préfixe de conjugaison.

« Règle de permutation » modifier

Lorsqu'une semi-consonne porte un sukûn ـْ derrière un kesra ـِ ou un damma ـُ, elle est une lettre de prolongation et doit s'accorder en conséquence avec la voyelle précédente. On accorde donc :

  • ــِيْــ ou ــِوْــ en ــِيــ ;
  • ــُيْــ ou ــُوْــ en ــُوــ.

Huitième forme verbale modifier

Les formes dérivées des verbes assimilés n’ont aucune irrégularité, excepté la huitième forme verbale, normalement de forme إِزْتَرَزَ, où la première radicale faible, alors sans voyelle, peut être remplacée par un redoublement du ت, qui se confond par un teschdid ـّ avec le ta caractéristique de cette forme. Le schème de conjugaison prend alors la forme إِتَّرَزَ.

(Wright148) Certains grammairiens désapprouvent cependant cette assimilation, et maintiennent la radicale faible sous forme de lettre de prolongation, après permutation suivant la voyelle qui précède.

On dit donc, pour وَصَلَ (waSala) (atteindre) :

  • إِتَّصَلَ (ittaSala) (être lié à qqun) au lieu de ٭ إِيتَصَلَ (* îtaSala), après permutation sur le ya ;
  • À l'inaccompli, يَتَّصِلُ (yat²aSilu) au lieu de يَاتَصِلُ (yâtaSilu) (après permutation sur le alif).

Et pour يَسَرَ (yasara) (jouer à un jeu de hasard) :

  • إِتَّسَرَ (ittasara) (tenter sa chance) au lieu de إِيتَسَرَ (îtasara) ;
  • Au passif, أُتُّسِرَ (uttusira) (chance tentée) au lieu de أُوتُسِرَ (ûtusira) (après permutation sur le waw).
  • À l'inaccompli, يَتَّسِرُ (yattasiru) au lieu de يَاتَسِرُ (yâtasiru) (après permutation sur le alif).

Pour وَعَدَ (wa3ada) (promettre) :

  • À l'inaccompli, يَتَّعِدُ (yatta3idu) (se faire promettre) au lieu de يَاتَعِدُ (yâta3idu).

Autrement dit, sur le plan rythmique, la première syllabe de cette forme verbale est normalement longue, et fermée par la première consonne. Quand cette première consonne est faible, la première syllabe reste longue, et tend à être fermée par une consonne : elle devrait après permutation être prolongée par l'homologue de la voyelle ; mais elle devient usuellement fermée par le ta qui la suit (consonne qui devient donc redoublé).

(Wright148) Ses formes assimilées conduisent à des radicaux secondaires dont la première radicale est un ت remplaçant un و.

  • تَجَهَ (tajaha) (se tourner, faire face) vient de إِتَّجَهَ (ittajaha) (venir à l'esprit), forme viii de وَجَهَ (wajaha) (toucher au visage).
  • تَخَمَ (taXama) (limiter qqun) vient de إِتَّخَمَ (ittaXama) (avoir une indigestion), forme viii de وَخَمَ (waXama) (avoir une indigestion).
  • تَقَى (taqé) (s'abstenir par crainte) vient de إِتَّقَى (ittaqé) (se garantir, craindre Dieu), forme viii de وَقَى (waqé) (radicales وقي, prémunir).
  • تَكِلَ (takila) (confier à un agent) vient de إِتَّكَلَ (ittakala) (se fier à quelqu'un), forme viii de وَكَلَ (wakala) (confier).
  • تَلَدَ (talada) (né dans la maison, hérité) vient de إِتَّلَدَ (ittalada), forme viii de وَلَدَ (walada) engendrer, enfanter.
  • تَلِهَ (taliha) (être interdit) vient de إِتَّلَهَ (ittalaha) (troubler la tête), forme viii de وَلَهَ (walaha) (transi d'effroi).

Première radicale en ya modifier

Les verbes assimilés en Y (Y**) sont rares et pratiquement toujours réguliers.

Les verbes qui ont un ya ي pour première radicale, ne diffèrent du verbe régulier dans leur conjugaison que par le changement orthographique du ya ي (y) radical en waw و (w) lorsqu’il est quiescent (ــْـ) après un dhamma (ــُـ ; c’est-à-dire que la séquence ـُيْـ (-uy°-) se transforme graphiquement en ـُو ().

Ainsi, يَسَرَ (yasara) (être facile) fait يُوسِرُ (yûsiru) à l’inaccompli de la quatrième forme (de schème [yu**i*u]) au lieu de * يُيْسِرُ (yuysiru).

Il n’est pas de mot usité dans le style familier auquel ce cas soit applicable. Citons يَئِسَ (yaʾisa, a/i, perdre espoir) ; يَسُرَ (yasura, être facile) ; يَقِظَ (yaqiZa, être réveillé).


Première radicale en waw modifier

L'irrégularité de tous ces verbes n'a lieu qu'à la voix subjective de la forme (i). Ils conservent le waw و (w) radical à la voix passive de cette même forme, et à toutes les formes dérivées sauf la huitième forme.

Inaccompli modifier

À l'inaccompli et à l'impératif de la première forme verbale, la première radicale ne porte pas de voyelle, et est donc la finale d'une syllabe longue. Lorsque cette première radicale est une lettre faible, elle se transforme normalement en prolongation de la voyelle précédente (règle de permutation) si la diphtongue est interdite. Cependant cette transformation peut être irrégulière suivant la voyelle portée par la seconde radicale (voyelle de l'inaccompli).

A/ Lorsque la voyelle du radical est un kesra ـِ (-i), le radical de l'inaccompli (normalement de la forme يـَفْعَُِلـُ) perd sa première radicale et prend la forme يـَعِلـُ.

  • وَلَدَ (walada) (il a eu un enfant) donne يَلِدُ (yalidu) (il va avoir un enfant) au lieu du théorique ٭ تَوْلِدُ.
  • وَعَدَ (wa3ada) (il a menacé) donne يَعِدُ (ya3idu) (il menacera) et l'impératif عِدْ (3id) (menace!).
inaccompli singulier duel pluriel
1re personne أَلِدُ (ʔa.li.du)
je vais avoir un enfant
نَلِدُ (na.li.du)
nous allons avoir un enfant
2e personne du masculin تَلِدُ (ta.li.du)
tu (masculin) vas avoir un enfant
تَلِدَانِ (ta.li.daː.ni)
vous deux allez avoir un enfant
تَلِدُونَ (ta.li.duː.na)
vous allez tous avoir un enfant
2e personne du féminin تَلِدِينَ (ta.li.diː.na)
tu (féminin) vas avoir un enfant
تَلِدْنَ (ta.lid.na)
vous allez toutes avoir un enfant
3e personne du masculin يَلِدُ (ja.li.du)
il va avoir un enfant
يَلِدَانِ (ja.li.daː.ni)
eux deux vont avoir un enfant
يَلِدُونَ (ja.li.duː.na)
ils vont tous avoir un enfant
3e personne du féminin تَلِدُ (ta.li.du)
elle va avoir un enfant
تَلِدَانِ (ta.li.daː.ni)
elles deux vont avoir un enfant
يَلِدْنَ (ja.lid.na)
elles vont toutes avoir un enfant

Toutefois, les verbes assimilés et sourds (dont la deuxième et troisième radicale sont identiques), comme وَدَّ (wadda), conservent le waw.

B/ Lorsque la voyelle du radical n'est pas un kesra, le verbe conserve normalement son waw. Toutefois, dans quelques verbes où cette voyelle est un fatha ـَ (-a), le radical de l'inaccompli perd également sa première radicale, et prend la forme يـَعَلـُ. Les plus courants sont:

  • وَدَعَ (wada3a) (poser, laisser tranquille) donne يَدَعُ (yada3u) (il va laisser tranquille) et دَعْ (da3) (pose).
  • وَذَرَ (waVara) (abandonner) donne يَذَرُ (yaVaru) (il va abandonner) et ذَرْ (Var) (abandonne).
  • وَزَعَ (waza3a) (réprimer) donne يَزَعُ (yaza3u) (il va réprimer) et زَعْ (za3) (réprime).
  • وَسَعَ (wasa3a) (être spatieux) donne يَسَعُ (yasa3u) et سَعْ (sa3).
  • وَضَعَ (waDa3a) (poser) donne يَضَعُ (yaDa3u) et ضَعْ (Da3).
  • وَطَأَ (waTa'a) (fouler, piétiner) donne يَطَأُ (yaTa'u) et طَأ (Ta').
  • وَقَعَ (waqa3a) (tomber) donne يَقَعُ (yaqa3u) et قَعْ (qa3).
  • وَهَبَ (wahaba) (donner) donne يَهَبُ (yahabu) et هَبْ (hab).

Cette assimilation est probablement liée à la présence de gutturale ou semi-gutturale en deuxième ou troisième radicale.

C/ (Wright143) À l'inaccompli, lorsque la voyelle du radical est un fatha, et que les deux autres radicales ne sont pas déficientes, quelques dialectes changent le و en ـَا ou ـيـ :

  • Pour وَجِلَ ـَ (wajila -a) (être effrayé) au lieu de يَوْجَلُ (yawjalu) on aura يَاجَلُ (yâjalu) ou يَيْجَلُ (yayjalu) ;
  • pour وَجِعَ ـَ (waji3a -a) (souffrir) au lieu de يَوْجَعُ (yawja3u) on aura يَاجَعُ (yâja3u) et يَيْجَعُ (yayja3u) ou يَيْجِعُ (yayji3u) ;
  • pour وَهِمَ ـَ (wahima -a) (souffrir) au lieu de يَوْهَمُ (yawhamu) on aura يَاهَمُ (yâhamu) et يَيْهَمُ (yayhamu).
  • Certains emploient même les formes يِيْجَلُ (yiyjalu), يِيْجَعُ (yiyja3u) et يِيْهَمُ (yiyhamu).

Passif modifier

(W145) À la voix passive des verbes à première radicale و, ce waw est parfois changé irrégulièrement en أُ du fait d'une certaine répugnance des arabes à la syllabe وُ. On aura ainsi :

  • أُقِّتَ (uq²ita) au lieu de وُقِّتَ (wuq²ita) (il [le temps] est déterminé) ;
  • أُحَى (uHé) au lieu de وُحَى (wuHé) (il est révélé) ;

Nom verbal modifier

Le waw de ces verbes peut également tomber dans le nom verbal, mais celui-ci gagne alors inversement un ta marbuta ــة, comme :

  • وَعَدَ ـِ (wa3ada -i) (il a promis) donne عِدَة (3id@_) (le fait de promettre) ;
  • وَدَعَ ـَ (wada3a -a) (il a laissé) donne دَعَة (da3@_) (le fait de laisser) ;
  • وَزَنَ ـِ (wazana -i) (il a pesé) donne زِنَة (zin@_) (le fait de peser).

Tableau récapitulatif modifier

Accompli Inaccompli Impératif Nom verbal (principe) Participe actif (agent)
1 act. (Wa*?*)a Ya (*i*)u (*a*) (*i*)at (WÂ*i*)
1 pass (Wu*i*)a Yu (W*a*)u Ma (W*Û*)
2 (Wa*²a*)a Yu (Wa*²i*)u (Wa*²i*) Ta (W*Î*)
Ta (W*i*)at
Mu (Wa*²i*)
3 (WÂ*a*)a Yu (WÂ*i*)u (WÂ*i*) (Wi*Â*)
Mu (WÂ*a*)at
Mu (WÂ*i*)
4 ‘a (W*a*)a Yu (W*i*)u ‘a (W*i*) ‘i (W*Â)* Mu (W*i*)
5 Ta (Wa*²a*)a YaTa (Wa*²a*)u Ta (Wa*²a*) Ta (Wa*²u*) MuTa (Wa*²i*)
6 Ta (WÂ*a*)a YaTa (WÂ*a*)u Ta (WÂ*a*) Ta (WÂ*u*) MuTa (WÂ*i*)
7 ‘iN (Wa*a*)a yaN (Wa*i*)u ‘iN (Wa*i*) ‘iN (Wi*Â*) MuN (Wa*i*)
8 ‘i (TTa*a*)a Ya (TTa*i*)u ‘i (TTa*i*) ‘i (TTi*Â*) Mu (TTa*i*)
9 ‘i (W*a*²)a Ya (W*i*²)u ‘i (W*i*²) ‘i (W*i*Â*) Mu (W*i*²)
10 iSTa (W*a*)a YaSTa (W*i*)u ‘iSTa (W*i*) ‘isTi (W*Â*) MusTa (W*i*)
  • Dans le nom de temps ou de lieu, les verbes assimilés en W conservent leur première radicale, comme dans مَوْعِد (maw3id, lieu ou temps d’exécution d’une promesse).

(Belmare) Du reste, il arrive le plus souvent que les Arabes ne font pas attention à l’oral à la règle de conjugaison de l'aoriste des verbes assimilés. Cette dérogation aux règles de la grammaire se rencontre moins fréquemment dans l'écriture, et la raison en est toute simple : c'est que ceux qui savent écrire, connaissent toujours, plus ou moins bien, les principes réguliers de leur langue. (Caussin 118) Dans le langage vulgaire, pour وصل (WSsL, unir, combiner), on dit indifféremment à l’inaccompli يَصِلُ (yasilu) et يُوصِلُ, (yusilu) ou plus souvent encore yasalu et youssalu, en sorte qu’on conjugue quelquefois ces verbes comme s’ils étaient réguliers. Il est néanmoins certains verbes dans la prononciation desquels on ne fait jamais sentir le و à l’inaccompli, comme وسع (WS3, être spacieux, contenir) ou ودع (WD3, laisser, abandonner).

Un verbe peut être à la fois assimilé et sourd, comme وَدَّ (wadda, aimer) ; assimilé défectueux et hamzé comme وَعَى (waʿâ, être conscient de).