Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (1872) Du nom latin actuarius (« scribe chargé des actes, des procès-verbaux »). Le mot apparaît en français dès 1495 comme adjectif (« qui concerne les actes »). Le nom est signalé en 1749 dans son sens de « scribe romain ». Le sens actuel ne date que de 1872, par imitation de son équivalent anglais actuary[1].
(Nom 2) (1751) Du nom latin actuaria, de même sens, lui-même de l’adjectif latin actuarius (« qui se meut facilement »)[2].

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
actuaire actuaires
\ak.tɥɛʁ\

actuaire \ak.tɥɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Professionnel chargé de déterminer le montant des primes d’assurances en estimant l’impact financier d’un risque à l’aide de calculs de probabilités.
    • Après mes études d’actuaire, j’ai voulu faire un peu de sociologie. — (Lise Gauvin, L’Écrivain francophone à la croisée des langues, 1997)
    • Démontrez-nous dialectiquement avec les armes de vos raisons raisonnantes et de vos raisons raisonnées, avec vos manies d’économes et d’actuaires que les hommes ont grandement tort de vouloir respirer, dormir, avoir chaud l’hiver, aimer les femmes qu'ils aiment, marcher où ils veulent, travailler, créer, être en paix. Prouvez-nous que nous sommes contre le courant de notre nature et de notre histoire et que nous ne nagerons pas contre lui. — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932, page 116)
  2. (Antiquité) Scribe chargé de recueillir les discours prononcé au Sénat ou dans les assemblées publique.
  3. (Histoire) (Militaire) Officier qui recevait les approvisionnements et distribuait les rations pour les troupes

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
actuaire actuaires
\ak.tɥɛʁ\

actuaire \ak.tɥɛʁ\ masculin

  1. (Histoire) (Antiquité) (Marine) Type de navire romain léger et facile à manœuvrer.
    • Les actuaires étaient généralement utilisés comme transports de troupes, de chevaux, de matériel de guerre. Sans être des navires de combat, ils devaient pouvoir suivre les escadres de navires longs. — (Guy Le Moing, L’Histoire de la marine pour les Nuls, chapitre 2, édi8, 2016)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Nouveau dictionnaire étymologique et historique d’Albert Dauzat, Jean Dubois et Henri Mitterand, Larousse, 1971
  • « actuaire », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage