Voir aussi : Privé, prive

Étymologie

modifier
(Adjectif 1, Nom 1) Du latin privatus (« particulier, propre, individuel »).
(Adjectif 2, Nom 2) Participe passé de priver, issu du latin privare (« isoler », « séparer », « affranchir »), de privus.

Adjectif 1

modifier
Singulier Pluriel
Masculin privé
\pʁi.ve\

privés
\pʁi.ve\
Féminin privée
\pʁi.ve\
privées
\pʁi.ve\
 
Panneau de "Voie privée, accès interdit".

privé \pʁi.ve\

  1. Particulier, sans caractère public.
    • Vivre en homme privé.
    • Une personne publique est obligée à plus de circonspection qu’une personne privée.
  2. Qui est relatif à un simple particulier ; opposé à public, en parlant d’une chose.
    • Il trouva des papiers d’un caractère absolument privé, et, entre autres, d’ardentes lettres d’amour tracées d’une grande écriture féminine. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 90 de l’édition de 1921)
    • J’ai rencontré, parmi mes camarades de réserve, de hauts fonctionnaires, des chefs de grandes entreprises privées. — (Marc Bloch, L’Étrange Défaite, chapitre 3 : La déposition d’un vaincu, 1940)
    • Il préfère les douceurs de la vie privée aux tracas de la vie publique.
    • Il faut sacrifier l’intérêt privé à l’intérêt public.
  3. Qui concerne la vie privée.
    • Un problème d’incontinence peut ne pas être reconnu étant donné la répugnance de la personne à parler de quelque chose d’aussi privé et d’aussi intime que la fonction urinaire. — (Patricia Gauntlett Beare et Mickey Stanley, Soins infirmiers en gériatrie : Vieillissement normal et pathologique, traduit par Françoise Hallet, De Boeck, 2005, p. 224)
  4. (Plus rare) Qualifie une autorité particulière, personnelle. — Note : Se dit par opposition à autorité publique ou à autorité légitime.
    • Il a mis cet homme en prison de son autorité privée.
    • Ce jeune homme a fait telle action de son autorité privée, sans l’aveu de son père.
  5. Réservé à certains particuliers ; qui n’est pas public.
    • De plus, les plages, séparées par des brise-lames, sont privées, ultraorganisées et bruyantes. — (Guide Petit Futé Albanie 2022/2023, 2022)
  6. (Vieilli) (Chasse) Qui est apprivoisé.
    • On se sert d’un canard privé pour attirer les canards sauvages.
  7. (Programmation) Se dit d’une variable dont la portée est restreinte à la seule classe ou fonction qui la contient.

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Adjectif 2

modifier
Singulier Pluriel
Masculin privé
\pʁi.ve\

privés
\pʁi.ve\
Féminin privée
\pʁi.ve\
privées
\pʁi.ve\

privé \pʁi.ve\ Note : toujours suivi de de.

  1. Dépourvu, dépouillé, manquant, qui n’a pas ou n’a plus.
    • Privés de nombreux ouvriers appelés au front, les propriétaires étaient dans l’impossibilité de cultiver la totalité de leurs terrains. — (Yvonne Becquet, L’Organisation des loisirs des travailleurs, 1939, page 218)
    • Sa voix lente, privée d’accent, paraîtrait molle, sans une résonance finale qui déconcerte, une sécheresse tranchante comme un couperet qui tombe. — (Martin du Gard, Jean Barois : Roman, 1913)
    • Un chien privé d’hémisphères cérébraux ne manifeste plus de réflexes conditionnés, alors qu’il conserve ses réflexes absolus. — (Jean Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939)

Nom commun 1

modifier
Singulier Pluriel
privé privés
\pʁi.ve\

privé \pʁi.ve\ masculin

  1. (Désuet) Lieux d’aisances, toilettes.
    • Il se sent tout à coup, un besoin incommode, fruit de sa peur, sans aucun doute, mais le privé se trouvait dans le corridor, et Giovan n’y fût pas allé, dût-il crever. Nécessité n’a point de loi ; lassé de frétiller et de se retourner, le malheureux se soulagea pleinement où il put, aux dépens de son nez, et demeura toute la nuit, avec cette étrange cassolette, sans se coucher, ni songer à le faire. — (Élémir Bourges, Le Crépuscule des dieux : mœurs contemporaines, E. Giraud & Cie, Éditeurs, Paris, 1884)
  2. Appartement particulier.
    • Toute cette histoire d’une pairie retrouvée sur un tréteau et d’un bateleur reconnu lord, avait fait éclat à Windsor, dans les privés royaux. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, tome 3, 1869)
  3. Vie personnelle, intimité.
    • Ma vie à moi. C’est du privé, et qui ne regarde personne. — (Albert Camus, État de siège, 1948)
    • Que fut donc, dans le privé, Marcel Proust, cet homme extraordinaire ? On veut savoir qui l’a connu, on veut lire toute sa correspondance, on est avide du moindre détail sur sa personne. — (La Revue hebdomadaire, volume 37, numéro 7, 1928)
  4. (Sociologie) Vie sociale particulière, de simple citoyen, de simple particulier, sans idée d’intimité mais en opposition à la vie publique, politique, officielle.
    • Thomas Parc, dit Parkik, cumule, dans le privé, les professions de cultivateur, de fournier, d’aubergiste et de barbier. — (Charles Le Goffic, L’Âme bretonne, 1902)
  5. Par ellipse de secteur privé, en opposition au secteur public.
    • Travailler dans le privé.
  6. Par ellipse de école privée, dite libre, en opposition à l’enseignement public.
    • Scolariser ses enfants dans le privé.
    • Tiens, c'est comme Virginie, elle était avec moi avant en primaire, on est du même coin… et puis, au collège, ses parents ont eu peur de la racaille. Elle a été dans le privé. — (Yaëlle AMSELLEM-MAINGUY, Les filles du coin. Vivre et grandir en milieu rural, Presses de Sciences Po, 2021.)
  7. Travailleur indépendant et remplissant une fonction normalement dévolue à l’État.
  8. Ellipse de détective privé.
    • Embauche un privé pour cette filature.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom commun 2

modifier
Singulier Pluriel
privé privés
\pʁi.ve\

privé \pʁi.ve\ masculin

  1. Personne qui est dépourvue de quelque chose.
    • Ce n’est pas un acte de vertu, l’acte de dévouement qui fait donner leur vie à ces innommés, à ces anonymes, à ces privés de gloire ? — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1870)

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe privai
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
privé

privé \pʁi.ve\

  1. Participe passé masculin singulier de priver.
    • Privé de fête durant deux ans en raison de la crise sanitaire, hélas encore bien présente aujourd’hui, l’Ehpad Les Jardins d’Iroise de Cozes organisait vendredi 1er juillet dernier, sa traditionnelle garden-party, en plein air dans les jardins de l’établissement. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 16 juillet 2022, page 18)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • Privé sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin privatus.

Adjectif

modifier

privé \Prononciation ?\

  1. Particulier.
    • Et especialement devers le roi et son plus privé conseil. — (source à préciser)
  2. Intime.
    • A ses privez amis s’en plaint — (Roman d’Eneas, ms. 60 français de la BnF, f. 161r. c., 3e vers)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  3. Familier.
  4. Confident, intime.
    • Et eust communication bien privée avec ledit chambellan en sa chambre à Londres seul a seul. — (source à préciser)
  5. Concitoyen, par opposition à étranger.

Nom commun

modifier

privé \Prononciation ?\ masculin

  1. Intime, ami intime.
    • Judas ki sun privé esteit — (La vie de saint Gilles, édition de Bos et Paris, p. 85, c. 1170)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Dérivés

modifier

Références

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe privar
Indicatif Présent (yo) privé
(tú) privé
(vos) privé
(él/ella/usted) privé
(nosotros-as) privé
(vosotros-as) privé
(os) privé
(ellos-as/ustedes) privé
Imparfait (yo) privé
(tú) privé
(vos) privé
(él/ella/usted) privé
(nosotros-as) privé
(vosotros-as) privé
(os) privé
(ellos-as/ustedes) privé
Passé simple (yo) privé
(tú) privé
(vos) privé
(él/ella/usted) privé
(nosotros-as) privé
(vosotros-as) privé
(os) privé
(ellos-as/ustedes) privé
Futur simple (yo) privé
(tú) privé
(vos) privé
(él/ella/usted) privé
(nosotros-as) privé
(vosotros-as) privé
(os) privé
(ellos-as/ustedes) privé

privé \pɾiˈβe\

  1. Première personne du singulier du passé simple de l’indicatif de privar.

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Emprunt au français.

Adjectif

modifier

privé \pɾi.ve\ (Indénombrable)

  1. Privé, particulier, confidentiel.
    • Privé eigendom.
      Propriété privée.
    • De reden waarom ik niet kan komen is privé.
      La raison pour laquelle je ne peux venir est personnelle.
    • Een privé mededeling.
      Une communication confidentielle

Synonymes

modifier

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,6 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier
  • (Région à préciser) : écouter « privé [pɾi.ve] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « privé [Prononciation ?] »

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]