contrepoids

Voir aussi : contre-poids

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de poids, avec le préfixe contre-.

Nom commun Modifier

Invariable
contrepoids
\kɔ̃t.ʁə.pwa\

contrepoids \kɔ̃t.ʁə.pwa\ masculin

  1. Poids servant à contrebalancer une force opposée ou à en modérer l’action.
    • Armé de sa hache, il assaillit la poterne à coups redoublés, protégé en partie contre les traits et les pierres lancés des remparts par les décombres du premier pont-levis, que le templier avait démoli en abandonnant la barbacane, laissant le contrepoids encore fixé à la partie supérieure de l’entrée. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • On ne saura jamais ce qu’on peut faire avec un contrepoids ! Un enfant peut, de son petit doigt, faire tourner une maison… quand un pan de mur, si lourd soit-il, est amené par le contrepoids sur son pivot, bien en équilibre, il ne pèse pas plus qu’une toupie sur sa pointe. — (Gaston Leroux, Le Fantôme de l'Opéra, 1910)
    • Ces mouvements sont assurés par un excentrique, sur la circonférence duquel court un galet qui est relié à une chaîne attachée au chariot avec un contrepoids. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Il paraît que la nouvelle génération de hors-bord, appelés « cigarettes », a un moteur trop puissant pour la coque du bateau. Celui-ci, ballotté par la houle, risque à chaque instant de se renverser en raison de sa trop grande vitesse et de son équilibre instable. L’utilisation d’un contrepoids mobile, se déplaçant d’avant en arrière sur le bateau, permet ainsi d’en contrôler l’aplomb — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 81)
  2. (Figuré) Ce qui sert à contrebalancer des affections, des qualités bonnes ou mauvaises, et en général de toutes les choses morales, politiques, etc., qui servent à en contrebalancer d’autres.
    • […] ; c’est à vous seule que je m’adresse ; et qu’y a-t-il qui puisse servir de contrepoids à votre décision ? — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Mais le maître chanteur a son utilité sociale. Sans lui, la crapule aurait trop beau jeu. Le maître chanteur, c'est le contrepoids absolument nécessaire, le châtiment, la menace du châtiment qui plane. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 43)
    • Situer en face de l'Allemagne et de l'Autriche coalisés un groupement de nations qui pût faire hardiment contrepoids et puis attendre l'arme au pied, bloc contre bloc, la guerre qu'il jugeait inévitable, telle était sa politique. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Un papyrologue est de ce rythme-là. Pouvant passer des années à déchiffrer un papyrus, accumulant patiemment le savoir comme on collecte la rosée dans le désert, il est le contrepoids indispensable à notre société productiviste dopée à l’Internet. — (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l'impression de comprimer le temps », dans Charlie Hebdo n° 1240, 27 avril 2016, page 15)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier