Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin discussio (« secousse », « ébranlement » (Figuré) « examen attentif ») de discutere (« faire voler en éclats », « briser », « fracasser » (Figuré) « dissiper ») composé de dis- et cudere (« battre au fléau »). L’évolution de sens peut-être donné par discussor (« celui qui scrute » d’où « inspecteur fiscal » et enfin « celui qui discute »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
discussion discussions
\dis.ky.sjɔ̃\

discussion \dis.ky.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de discuter.
    • Cette thèse admet deux modes de discussion entre lesquels nous avons à choisir. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
    • Quant aux discussions philosophiques, je pense qu’elles sont absolument vaines. On ne peut rien contrôler, rien vérifier. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Car, insoucieux en effet du temps, ivre de vin et de discussions métaphysiques, le Mousse avait visité une à une toutes les fermes du plateau, […]. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La connaissance, dis-je, avancera par la discussion, la confrontation, parlons... — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, p. 897)
    • Le dialogue est le contraire d'une discussion, qui correspond au langage du plus fort : quand le conjoint exprime une idée, avant même qu'il ne l'ait exprimée à fond, l'autre entre en discussion. Il a son avis sur la chose, et il émet jugements et/ou critiques. [...] La discussion est un combat avec un gagnant et un perdant. — (Robert Henckes, Au rendez-vous de Cana, éditions Fidélité, Namur, 1999, p. 153)
  2. (Droit) Recherche des biens d’un débiteur pour les faire vendre en justice.
  3. Dispute ; contestation.
    • […] l’Assemblée de Versailles, […], consuma toute une année en controverses stériles, en discussions puériles, en luttes bysantines. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • […], les discussions avec les camarades se réglaient toujours à la manière antique, par des bordées d’injures qui précédaient le crêpage en règle des tignasses. — (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Tout ce qu’il entendait autour de lui, les tuyaux refilés d’une oreille à l’autre, les vaines discussions d’intérêts sordides, les propositions abracadabrantes, lui occasionnaient parfois des nausées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Le ton péremptoire et l’expression allusive me glacèrent. J’eus le pressentiment d’une discussion immédiate et violente. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 142)

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français discussion.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
discussion
\dɪ.ˈskʌʃ.ən\
discussions
\dɪ.ˈskʌʃ.ənz\

discussion \dɪ.ˈskʌʃ.ən\

  1. discussion.

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

OccitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin discussionem, accusatif de discussio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
discussion
[diskyˈsju]
discussions
[diskyˈsjus]

discussion [diskyˈsju] féminin

  1. Discussion.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier