Français modifier

Étymologie modifier

Composé de en et de mener.

Verbe modifier

emmener \ɑ̃.mə.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mener du lieu où l’on est vers un autre lieu ; utilisé plutôt en parlant de personnes ou d’objets capables de se déplacer, comme par exemple des véhicules.
    • Nous avions combattu et couru toute la journée. Faits prisonniers par les dragons prussiens, nous avions été emmenés jusqu’à Vrigne-aux-Bois au grand trot de nos montures. — (Victor Thiéry, Après la défaite : Souvenirs et impressions d'un prisonnier de guerre en Allemagne, Paris : chez Frinzine, Klein & Cie, 1884, page 17)
    • Quand Napoléon III fut empoigné à Boulogne pour avoir donné une seconde représentation du débarquement à Cannes, on le jeta au cachot et on l’emmena à Paris sans lui donner le temps de changer de chemise. — (Arsène Houssaye, Les Confessions, tome IV : Souvenirs d'un demi-siècle 1830-1880, tome 4, Paris : chez E. Dentu, 1885-1891, chapitre 4)
    • Après une minutieuse préparation, tant de la machine que du passager, à 4 heures du matin, je décolle dans les ténèbres, emmenant un solide gaillard Serbe, ex-chef célèbres de comitadjis. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, page 223)
    • D’un seul coup, brutalement, le flotteur gauche s’engagea. Je fus emmené dans un « cheval de bois » à gauche, que je pus contrecarrer quelque peu en accélérant. — (Jean Mermoz, Mes Vols, Flammarion, 1937, page 62)
    • Une peste de psychologue, que mes parents m’avaient emmené voir sur le conseil d’une prof complètement tarée, avait parlé de « nonchaloir oriental » pour expliquer ces accès de paresse. — (Bernard Du Boucheron, Long-courrier, Éditions Gallimard, 2013)
    • Cette armada, emmenée par les cinquante canons de la Némésis, fit route vers le sud, fendant les eaux verdâtres de la mer de Chine toutes voiles dehors. Le continent pour point de mire. — (Philippe Morvan, Ours, Calmann-Lévy, 2018)

Note :

D’après l’étymologie du verbe (mener), les puristes utilisent emmener en parlant de choses ou d’êtres aptes à se déplacer par eux-mêmes, et emporter dans les autres cas.

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

  • \ɑ̃.mə.ne\
    • La prononciation commençant par \ɑ̃\ s’explique par le fait que le mot est formé en utilisant le préfixe en- (la prononciation habituelle du E suivi d’une consonne double est \ɛ\, mais ce n’est pas le cas ici).
    • France : écouter « emmener [ɑ̃.mə.ne] »
    • Suisse (canton du Valais) : écouter « emmener [ɑ̃.mə.ne] »
    • France (Toulouse) : écouter « emmener [ɑ̃.mə.ne] »
    • France (Lyon) : écouter « emmener [ɑ̃.mə.ne] »
    • France (Vosges) : écouter « emmener [ɑ̃.mə.ne] »
  • France (Vosges) : écouter « emmener [ɑ̃m.ne] »
  • Somain (France) : écouter « emmener [Prononciation ?] »

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier