Voir aussi : Enquete, enquéte, enquêté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin inquisita, participe passé féminin de inquirere substantivé au Moyen Âge sous la forme inquaesita, inquesta et qui donne l’ancien français enqueste (Ca 1170). Le latin inquirere est un dérivé de quaerere avec le préfixe in- « régularisé » pour aligner quérir et ses dérivés → voir requérir et enquérir. Ce dernier verbe, du troisième groupe, même régularisé, reste irrégulier ; il s’est vu appliquer la « règle solutionner » : un dérivé du premier groupe a été fait, enquêter.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
enquête enquêtes
\ɑ̃.kɛt\

enquête \ɑ̃.kɛt\ féminin

  1. Recherche méthodique d’informations précises.
    • […] mais comme la mère Désiré agonisait et que quelques autres ne valaient guère mieux, il jugea que l’enquête rigoureuse et sévère qui s’imposait devait lui faire découvrir la source occulte de cette extraordinaire épidémie. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Rémi mena donc son enquête avec une prudence pointilleuse, n'hésitant pas à utiliser des subterfuges pour varier ses approches. — (Pierre Dimech, D'une jetée à l'autre: récits et nouvelles, Éditions Jean Curutchet, 1997, page 146)
    • Très vite incriminés, les naturalistes ont procédé à une enquête visant à reconstituer la progression des loups depuis les Abruzzes jusqu'au Mercantour. — (Isabelle Mauz, Gens, cornes et crocs, page 221, Éditions Quae, 2005)
    • Il n’est pas question d’entamer ici une enquête anthropologique sur la question de l’universalité des fictions ni de prendre parti en leur faveur ou en leur défaveur. — (Baudouin Millet, "Ceci n'est pas un roman": l'évolution du statut de la fiction en Angleterre de 1652 à 1754, Éditions Peeters, 2007, page 97)
    • Déjà, les enquêtes menées un jour de semaine de septembre 2008 au départ de la gare de Paris Lyon ont révélé des taux de remplissage des trains pouvant atteindre 105%. — (LGV Paris-Orléans Clermont-Ferrand-Lyon, Dossier du maître d'ouvrage ; Débat public, Octobre 2011-Janvier 2012, page 49)
    1. (En particulier) (Justice) Recherche, preuve qui se fait en justice par audition de témoins.
      • Mais, à la longue, elle se vit contrainte de renoncer à ses méthodes iniques, parce trop d'enquêtes s'étaient tournées à sa confusion. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
      • Les parties étant contraires en faits, on ordonna une enquête.
      • Procéder à une enquête.
      • L’ouverture, la clôture d’une enquête.
      • L’enquête a été faite devant tel juge, par-devant tel juge.
      • Procès-verbal d’enquête.
    2. (Par extension) Recherche faites par ordre de l’autorité.
      • Mener une enquête sur l’enseignement public, sur le régime pénitentiaire.
      • Nommer une commission d’enquête.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe enquêter
Indicatif Présent j’enquête
il/elle/on enquête
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’enquête
qu’il/elle/on enquête
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
enquête

enquête \ɑ̃.kɛt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de enquêter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de enquêter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de enquêter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de enquêter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de enquêter.

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • enquête dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français enquête.

Nom commun Modifier

enquête \Prononciation ?\

  1. Enquête.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,5 % des Flamands,
  • 98,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]