FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin testimonium (« témoignage »), et en bas latin « témoin » (fin du ive siècle)[1]. La première édition du Dictionnaire de l’Académie française écrit encore tesmoin[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
témoin témoins
\te.mwɛ̃\

témoin \te.mwɛ̃\ masculin (parfois féminin pour désigner une femme : voir la note pour plus de renseignements)

  1. (Droit) Personne qui certifie ou qui peut certifier une chose qu’elle a vue ou entendue.
    • Mais montrez-nous d’abord un louche, un bègue, puis opérez-les, et rendez-nous ensuite témoins des résultats de vos opérations sur ce bègue, sur ce louche; alors, si vous réussissez, il ne pourra plus rester de doute; les plus incrédules seront forcés de rendre les armes et de constater vos succès. — (Note du docteur J. A. Henroz au compte-rendu de séance de l’Académie des Sciences du 15 février 1841, L’expérience: journal de médecine et de chirurgie, numéro 190, 18 février 1841)
    • C'est lui qui, au Palais, dans la salle des témoins, durant les Assises, a eu cette phrase pour faire avouer à un gros type qu'il était bien lui, le gros, l’auteur du crime qu'on imputait à l’autre, entre les deux cipaux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • « C’est un crime que d’effacer les empreintes successives imprimées dans la pierre par la main et l’âme de nos aïeux. Les pierres neuves taillées dans un vieux style sont de faux témoins. » — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 90)
    • Seuls les faux témoins narrent exactement la même histoire. — (Éric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, collection Le Livre de Poche, page 282)
  2. (Droit) Chose qui peut servir d’indice, ou d’une sorte de preuve, ordinairement dans une affaire criminelle.
    • Son épée ensanglantée, trouvée dans la chambre du mort, fut un témoin muet contre lui.
  3. (Droit) Personnes dont on se fait assister pour certains actes.
    • Il a été à la mairie avec deux témoins pour la déclaration de naissance.
    • Servir de témoin pour un mariage, pour un testament.
    • En présence de quatre témoins.
    1. Ceux qui accompagnent un homme qui doit se battre en duel.
      • Il lui a servi de témoin.
      • Les témoins ont arrangé l’affaire, et le duel n’a point eu lieu.
  4. Celui qui voit quelque chose, qui en est spectateur, ou qui l’entend.
    • Cette querelle eut pour témoins un grand nombre de personnes.
    • Elle a été témoin de cette scène.
    • Je ne voulus pas être témoin de ces horreurs.
    • Leur entrevue devait avoir lieu sans témoins.
    • Dieu m’est témoin, Dieu m’en est témoin, Dieu sait que ce que je dis est véritable.
  5. Témoignage, marque, monument, ce qui sert à faire connaître.
    • Telles et telles églises sont les témoins de la piété
    • Le Colisée est encore aujourd’hui un témoin de la magnificence romaine.
  6. (Politique) Personne, typiquement de l’extérieur, qui assiste devant certaines instances (telles qu’un comité parlementaire) pour y exposer des faits ou opinions.
    • Afin de recueillir le plus d’information possible sur un sujet à l’étude, les comités invitent régulièrement des particuliers, des experts dans différents domaines, des représentants de groupes ou d'organisations, des lobbyistes, des fonctionnaires et des ministres à témoigner devant eux… Les comités choisissent leurs témoins en fonction d’un certain nombre de critères, notamment leurs connaissances de la question et l’intérêt qu’ils portent à celle-ci. — (Sénat du Canada, Guide de participation à une étude par un comité du Sénat : livrer des témoignages oraux et écrits, juin 2010)
  7. Chose qui sert à prouver ce qu’on vient d’avancer ; il est alors invariable.
    • Témoin ce qui est arrivé.
    • Témoin les blessures dont il est encore tout couvert.
    • « Suivant le diplomate, il n'était pas difficile d'accepter la mort, témoin ceux qui se battent en duel. » — (Gustave Flaubert, L'éducation sentimentale ; Bibliothèque de La Pléiade, Flaubert, Œuvres, tome II, page 375, Editions Gallimard, 1952.)
  8. Objet ou partie qui sert de témoignage, de marque. Il se dit spécialement de petits morceaux de tuile, d’ardoise, etc., qu’on enterre sous les bornes d’un champ afin de connaître dans la suite si ces bornes n’ont point été déplacées.
    • On a retrouvé les véritables limites de ce champ, par le moyen des témoins.
  9. Certaines buttes ou élévations de terre, qu’on laisse pour faire voir de quelle hauteur étaient les terres qu’on a enlevées tout autour.
    • Les témoins qu’on a laissés marquent quel travail il a fallu faire pour mettre toutes ces terres de niveau.
  10. Il se dit d’arbres qu’il est défendu d’abattre, dans les ventes.
  11. (Mécanique, Industrie, Architecture) Marque placée sur une pièce d'usure (industrie, technique) ou une partie d’un bâtiment pour permettre de constater les progrès de certaines détériorations, telles que l'usure, des lézardes, des fléchissements, etc.
    • L'état des pneus et des plaquettes de frein est indiqué par leurs témoins d'usure.
    • Les témoins sur le mur attestent la progression des fissures.
  12. (Sciences, Biologie) Échantillon (normalement plusieurs) servant de référence, de comparaison pour une expérience (en biologie : animaux ou plantes).
    • On a constaté après traitement de surface une forte amélioration de la résistance à la corrosion par rapport aux échantillons témoins non traités.
    • Un cobaye témoin.
  13. (Livre) Feuillets d’un livre qui n’ont pas été rognés par le relieur et qui montrent quelle était la marge du volume.
  14. (Technologie) Sur une machine ou dans un logiciel, affichage ou signal (typiquement un bloc à diodes électroluminescentes appelé témoin lumineux ou un avertisseur sonorebip, alarme ou autre) qui donne une information particulière (niveau, état, activité ou autre).
    • Maintenez la touche marche/arrêt enfoncée pendant trois secondes pour activer le mode appariement. Le témoin lumineux clignote alors en vert et vous pouvez entrer le code situé au dos du second récepteur.
  15. (Informatique) (Canada) Information temporairement envoyée à un client HTTP par un serveur HTTP, qui sera retournée à chaque connexion au même serveur.
    • Un témoin est un fichier texte informatique transmis au navigateur Web […] d'un visiteur par un serveur Web (ordinateur hôte du site Web) pour mémoriser certains éléments d'information. — (Foire aux questions - témoins, site internet de Transports Canada, 21 décembre 2009.)
  16. (Athlétisme) Objet transmis lors d’une course de relais.
    • Ces épreuves sont courues en équipes de quatre athlètes qui doivent tour à tour porter le témoin le plus rapidement possible. Huit équipes s’affrontent en finale. Dans les relais, c’est le témoin, et non le coureur, qui est chronométré. — (Encyclopédie Junior des Sports, Québec Amérique, 2002, page 23)
  17. (Figuré) Sujet, cause transmise tel un témoin dans une course d’athlétisme.

NotesModifier

  • Le mot peut désigner des hommes ou des femmes, en restant au masculin. Cependant, l’usage au féminin pour désigner une femme existe aussi, mais reste rare :
    Un flic avait commandité le meurtre d’une témoin qui l’accusait de brutalité. — (Michel Embareck, Personne ne court plus vite qu’une balle, L’Archipel, 2015)
  • Les mots féminins témoignesse et témointe pour désigner des femmes sont, eux, très rares. L’utilisation de témoigne dans ce sens n’est attesté que dans un usage régional. Le mot témouine, beaucoup plus fréquent, est du registre très familier.
  • Au Québec, il a été décrété par l’Office québécois de la langue française que le mot témoin était épicène malgré le fait qu’il ne se terminait pas par la lettre e.

SynonymesModifier

(Informatique)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Thésaurus :

  •   témoin figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : généalogie.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • témoin sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin testimonium (« témoignage »)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
témoin témoins
\te.mwɛ̃\

témoin \te.mwɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : témoigneresse)

  1. Celui qui certifie ou qui peut certifier une chose qu’il a vu ou entendu.

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
témoin témoins
\te.mwɛ̃\

témoin \te.mwɛ̃\ masculin

  1. Action de témoigner.
  2. Ce qui témoigne, qui sert de preuve.
  3. Échantillon d’une marchandise.
  4. Testicule.

RéférencesModifier