Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1311) De nivel, « instrument de géométrie » ; altération de livel, XIIIe siècle (→ voir level en anglais), d’un latin populaire libellus, du latin libella (« niveau, instrument permettant d’observer l’horizontalité »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
niveau niveaux
\ni.vo\
 
Un niveau à bulle. (1)

niveau \ni.vo\ masculin

  1. (Maçonnerie) Outil servant à vérifier l’horizontalité d’une surface, d’un sol.
    • Les outils de tracé et de contrôle sont l’équerre, la règle, la fausse équerre dite sauterelle, le biveau, le panneau ou gabarit, le compas, le fil à plomb et le niveau. Ces outils se retrouvent dessinés ou gravés sur de nombreux documents ou monumets de l'Antiquité à nos jours. — (Frédérick Tristan, Jacques Thomas & louis Monnier, Le Livre d'or du compagnonnage, éd. J.-C. Godefroy, 1992)
  2. (Géométrie) (Géographie) Degré d’élévation par rapport à un plan horizontal.
    • …mais l'eau, à l'intérieur, avait déjà atteint le niveau du plancher, et il me fallut plusieurs heures de travail aux pompes pour l'épuiser. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le niveau du fleuve a monté.
    • Altitude au-dessus du niveau de la mer.
  3. (Arts) (Mécanique) Degré de remplissage d'un réservoir.
    • […] nous avons toujours quelque chose à faire […]. Les niveaux d'essence, le compte-tours, le thermomètre intérieur, le compteur de vitesse et le spiro-bloc d'huile à inspecter. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  4. (Figuré) Degré d'évolution.
    • […]; elle estime, comme G. de Molinari, que le progrès moral du prolétariat est aussi nécessaire que le progrès matériel de l'outillage, pour porter l'industrie moderne au niveau toujours plus élevé que la science technologique permet d'atteindre; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.324)
    • Des palpations rectales régulières ont été effectuées pour estimer le niveau de développement des organes génitaux des velles. — (CIPEA : Rapport Annuel 1988, Addis-Abeba : Centre International pour l'Elevage en Afrique, 1989, p. 5)
  5. (Figuré) (Éducation) (Sport) Degré de compétence ou de capacité.
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du XXe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 407 de l’éd. de 1921)
    • On étudiera également les possibilités d’épelation du malade pour des mots en rapport avec son niveau scolaire. — (Julián de Ajuriaguerra & ‎Henry Hécaen, Le cortex cérébral; étude neuro-psycho-pathologique, Masson, 1960, page 170)
    • Une variante particulière du gène DCP, qui code pour l’enzyme de conversion de l’angiotensine, peut faire la différence entre quelqu’un qui peinerait à l’effort physique et un athlète de haut niveau dans des sports d’endurance. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
  6. Étage.
    • Howard jette un coup d'œil aux profondeurs insondables des niveaux inférieurs par-dessus la rambarde et aperçoit un méli-mélo de robes cerise, de corps au bronzage artificiel et de chaussures de strip-teaseuse — (Elizabeth Day, Paradise City, traduit de l'anglais par Benoîte Dauvergne, éd. Poche City (Terra Nova), 2017)
  7. (Jeux) Étape d’un jeu vidéo.
    • Le troisième niveau du jeu est très complexe.
    • Dans les jeux vidéo tirés de film, c’est toujours la même chose. Les développeurs choisissent une scène du film qui ne dure pas très longtemps, et après, ils en font un niveau entier.
  8. (Chimie) (Par ellipse) Niveau d’énergie.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   niveau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

TraductionsModifier

Préposition Modifier

niveau \ni.vo\ masculin

  1. (Familier) En ce qui concerne ; quant à.
    • Bien sûr que j'ai déjà eu des copains, […]. Mon dernier mec, je l'ai plaqué il y a 15 jours, parce qu'il était un peu trop jeune pour moi, niveau sexuel ! — (Alain Berthoud, Banlieue Sud : Garçons et Filles, Lulu.com, 2015, page 147)

PrononciationModifier

  • France : écouter « niveau [ni.vo] »
  • (Région à préciser) : écouter « niveau [ni.vo] »
  • France (Toulouse) : écouter « niveau [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

  • niveau sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

niveau \Prononciation ?\ masculin

  1. Niveau.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au français.

Nom commun Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom niveau niveaus
Diminutif niveautje niveautjes

niveau \ni'vo\ neutre

  1. Niveau.
    • op het hoogste niveau
      au plus haut échelon
    • een hoog betrouwbaarheidsniveau
      un haut degré de fiabilité

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]