Voir aussi : ardoisé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle)[1] Mot propre au Nord de la France[1] (lauze en Occitanie) ; d’origine obscure, peut-être d'un mot gaulois[2] reconstruit sous la forme *aritisia[3] qui aurait donné le latin vulgaire *ardesia. On retrouve le radical gaulois *ardu-, « haut, élevé », présent, par exemple, dans Ardu-enna (« Ardennes »). Gilles Ménage fait de ce mot la réduction de ardenoise[4] (« pierre ardennaise, des Ardennes »), les Ardennes ayant été une région productrice ; plausible au niveau sémantique, cette hypothèse est peu probable du point de vue morphologique[1].

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
ardoise ardoises
\aʁ.dwaz\
 
Des toits recouverts d’ardoises (1)
 
Écolier portant une ardoise (2)

ardoise \aʁ.dwaz\ féminin

  1. (Pétrographie) Roche schisteuse de couleur foncée qui se délite en feuilles. Elle sert à couvrir les toits dans certaines régions, en particulier autour d’Angers, ou dans les Ardennes.
    • Sur les ardoises des clochers, un rayon mal taillé s’effrite. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Et tout à coup, l’église, qui, en face de moi, montrait son toit gauchi et sa vieille tour d’ardoise, mal d’aplomb au-dessus d’un bouquet d’acacias et de marronniers roses, les cloches tintèrent. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Par contre, pour le petit granit et pour les ardoises, la crise continue, par suite de la tendance à remplacer les produits indigènes par des produits importés et de l'emploi plus fréquent de pierres blanches et de revêtements en pierre reconstituée. — (L'Économie belge en 1955, Bruxelles : Ministère des affaires économiques et des classes moyennes, 1955, page 102)
  2. Petite planche constituée à l'origine, par cette roche et qui sert à écrire, généralement avec une craie ou un crayon d'ardoise
    • Imaginez une figure de géométrie assez compliquée, tracée avec du crayon blanc sur une grande ardoise : eh bien ! je vais expliquer cette figure de géométrie ; mais une condition nécessaire, c’est qu’il faut qu’elle existe déjà sur l’ardoise. — (Stendhal, De l’Amour, 1re préface de 1826)
  3. (Figuré) Compte ouvert chez un marchand, ainsi dit parce que ce compte s'écrivait sur une ardoise. (Par extension) Dette impayée, notamment dans un bar ou un restaurant.
    • Nettoyer l’ardoise, effacer une dette.
    • Laisser une ardoise, faire une dette.
    • Des confrères en journalisme, des copains de métier passent devant le mastroquet, nantis déjà d’une place, et courant au café commander un gueuleton qu’on mettra sur l’ardoise de la Mairie, ou chez les tailleurs militaires, un frac à collet tout galonné. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • Les jeunes émigraient en masse pour ne pas avoir à rembourser les ardoises de leurs parents. — (Antoine Bello, Les Producteurs, édition Blanche, 2015, page 209)
  4. (Informatique) Tablette tactile.
  5. (Billard) Plaque sous le tapis d'une table de billard.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   ardoise figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : maison.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

ardoise \aʁ.dwaz\ masculin

  1. Gris foncé, allant du gris neutre au gris bleuté. #5A5E6B #686F8C
    • L’émerillon ( Falco columbarius ) est par contre fréquent : c’est un petit faucon, trapu mais très rapide, dont le mâle a le dos couleur ardoise, et qui n’a pas les « moustaches » caractéristiques des autres faucons. — (Baudouin van den Abeele, La fauconnerie dans les lettres françaises du XIIe au XIVe siècle, Leuven University Press, 1990, page XXII – Préliminaires)

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

ardoise \aʁ.dwaz\ invariable féminin

  1. Gris foncé, allant du neutre au bleuté. — #5A5E6B Gris ardoise — #686F8C Bleu ardoise.
    • Il y a là un horizon gris ardoise avec trois oiseaux blancs qui fait songer à vos yeux quand vous êtes en colère. Ils sont si grands alors qu’on y cherche malgré soi des nuages, la mouette qui crie, et l’ivresse salée du large. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Le ciel dans le N.-E. avait pris une teinte ardoise caractéristique. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe ardoiser
Indicatif Présent j’ardoise
il/elle/on ardoise
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’ardoise
qu’il/elle/on ardoise
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
ardoise

ardoise \aʁ.dwaz\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de ardoiser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ardoiser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de ardoiser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de ardoiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ardoiser.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « ardoise », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. « ardoise », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872–1877 → consulter cet ouvrage
  3. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720)
  4. Jean Auguste Ulric SchelerDictionnaire d’étymologie française d’après les résultats de la science moderne, 1862

AngevinModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ardoise ardoises
\Prononciation ?\

ardoise \Prononciation ?\ féminin

  1. Ardoise.

RéférencesModifier

  • Charles Ménière, Glossaire angevin étymologique comparé avec différents dialectes, Lachèse et Dolbeau, Angers, 1881, page 191 à 562, p. 223 → [version en ligne]