Français modifier

Étymologie modifier

Du latin introductio.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
introduction introductions
\ɛ̃.tʁɔ.dyk.sjɔ̃\

introduction \ɛ̃.tʁɔ.dyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’introduire, de faire entrer une chose dans une autre.
    • C'est en 1875 que Copeman a proposé la dilatation du col par l’introduction du doigt contre l’hyperemesis gravidarum ; l'auteur publie deux faits favorables à la méthode. — (Lyon médical, 1880, volume 33, page 289)
    • Une étude récente a démontré que les chances de valider son billet de train dès la première introduction dans le composteur sont de 1 sur 200 000 et qu'en moyenne, […]. — (Pascal Fioretto, Petit dictionnaire énervé de nos vies de cons, Paris : Éditions de l'Opportun, 2011)
    • (Sens figuré)L’introduction d’une coutume nouvelle, d’un usage étranger.
  2. (Justice) L’introduction d’une instance, Le commencement d’une procédure à quelque tribunal.
  3. Mise en place.
    • Tout échange monétaire est délicat : il serait bon de faire coïncider l’introduction du saarmark, et plus encore l’introduction du franc, avec une amélioration des conditions matérielles et politiques de la vie sarroise. — (Documents diplomatiques français: 1947 (1er janvier-30 juin), Paris, Ministère des Affaires étrangères, 2007, page 337)
  4. Action d’introduire quelqu’un.
    • L’introduction d’un ambassadeur auprès du chef de l’état.
    • Son introduction dans leur société ne doit pas vous surprendre.
    • Donner à quelqu’un une lettre d’introduction auprès d’un grand personnage.
    • Jérôme d’abord avait essayé de trouver du travail ; il s’était plusieurs fois rendu à Tunis et grâce à quelques lettres d’introduction qu’il s’était fait donner en France, et à l’appui de ses amis tunisiens, avait rencontré quelques fonctionnaires à l’Information, à la Radio, au Tourisme, à l’Éducation nationale. — (Georges Perec, Les Choses, Julliard, 1965, réédition 1984, pages 131-132)
  5. (Sens figuré) Ce qui sert comme d’entrée, d’acheminement ou de préparation à une science, à une étude, etc.
    • Introduction à la physique, à la géographie.
    • Introduction à la vie dévote.
  6. (En particulier) Sorte d’avertissement explicatif qu’on met en tête d’un ouvrage.
    • Armé d'un coupe-papier, tu sabres la liasse sous blister, survoles fébrilement l’introduction où Jean-Paul expose les mérites comparés des bétons bitumineux, des bétons autoplaçants, des bétons fibrés, des bétons précontraints, des bétons cyclopéens, […]. — (Julia Deck, Viviane Élisabeth Fauville, Éditions de Minuit, 2012, chapitre 11)
  7. (Musique) Quelques accords, du prélude plus ou moins développé qui préparent, dans une œuvre symphonique, l’entrée du thème ; dans une œuvre lyrique, le lever du rideau.
    • L’introduction est une sorte de prélude qui se contente d’une seule idée mélodique.
    • L’introduction de la Sonate pathétique.
    • L’introduction de Roméo et Juliette.
    • L’introduction de l’ouverture de Don Juan,
  8. (Littérature) Premier paragraphe d’une rédaction ou dissertation.

Abréviations modifier

Dérivés modifier

Antonymes modifier

(Littérature)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

De l’ancien français introduction.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
introduction
\ˌɪn.tɹəˈdʌk.ʃən\
introductions
\ˌɪn.tɹəˈdʌk.ʃənz\

introduction \ˌɪn.tɹəˈdʌk.ʃən\

  1. Introduction.
    • Abenomics, as mentioned in the introduction to this chapter, was first presented by the Abe administration as consisting of the three 'arrows' of aggressive monetary policy, flexible fiscal policy and a growth strategy. — (Brian K. MacLean, Hassan Bougrine, Louis-Philippe Rochon, Aggregate Demand and Employment: International Perspectives, 2020)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  2. Offre, proposition, séance.
  3. Offre, proposition, représentation.
  4. Initiative.

Prononciation modifier