manivelle

Voir aussi : manivellé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin vulgaire manabella, issu du latin manibula ou manicula, « petite main ». (XIVe siècle) Forme un doublet avec manicle.
(Vers 1140) manevele.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
manivelle manivelles
\ma.ni.vɛl\
 
Une manivelle pour ouvrir la fenêtre d’une voiture. (sens 1)
 
Une manivelle de démarrage. (sens 2)

manivelle \ma.ni.vɛl\ féminin

  1. Pièce de fer ou de bois qui se replie souvent deux fois à angle droit et qui, placée à l’extrémité d’un axe ou d’un essieu, sert à faire tourner celui-ci, souvent à la main.
    • Ils se relayaient pour tourner la manivelle de la magnéto — une grosse « gégène ». — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • À côté d’un vieux téléphone à manivelle, accroché au mur, un planning résumait la vie de l’exploitation, les emblavages, les projets, les devis, les échéances ; un tracé éloquent témoignait de rendements records. — (Georges Perec, Les Choses, Julliard, 1965, réédition 1984, page 107)
    • La première – le n° 8 du catalogue – était plus une curiosité qu’une œuvre d’art. C’était un paysage à manivelle qui sans doute avait été peint en vue de servir de toile de fond à un théâtre de marionnettes. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 42)
    • Depuis l'Argonne de 1914, le chant d’abeilles des balles s'est inscrit dans mes circonvolutions cérébrales comme, dans la cire d'un disque, un refrain prêt à jouer dès le premier tour de manivelle […]. — (Marc Bloch, L'étrange défaite : La déposition d'un vaincu, 1940, FolioHistoire Gallimard, 1990, page 86)
    • Avec la serpette, elle fend en quatre l'extrémité d'un brin qu'elle engage ensuite dans le fendoir. Un coup de manivelle et le brin s'ouvre en quatre comme une corolle de fleur. — (François Gardi, L’Atelier du vannier, Éditions de Borée, 2004, page 383)
  2. (Automobile) Accessoire autrefois utilisé pour démarrer un moteur d’une voiture automobile, puis, avec l'arrivée des démarreurs électriques, c'est devenu un élément de secours qui a actuellement disparu.
    • Lorsque Ferdinand a donné son coup de manivelle et qu’on entend le ronronnement des cylindres […] — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 220)
    • On le vit essayer le démarreur de sa voiture et, n’arrivant pas à mettre celle-ci en marche, tourner longtemps la manivelle. — (Georges Simenon, Le fou de Bergerac, Fayard, 1932, réédition Le Livre de Poche, page 125)
    • Il trônait à l'arrière de son magnifique torpédo Delaunay-Belleville que le chauffeur de service démarre lui aussi à la manivelle, mais sans effort et toujours du premier coup ! — (Anne Muratori-Philip, ‎Jean-Claude Seven, 12 voitures qui ont changé l'Histoire, éditions Pygmalion, 2012)
  3. (Par analogie) Sur une bicyclette, pièce du pédalier sur laquelle vient se fixer la pédale.
    • Le pied gauche est parallèle à la manivelle et le pied a le talon à l’extérieur. — (Fred Grappe, Cyclisme et optimisation de la performance, De Boeck Supérieur, 2009, page 2096)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   manivelle figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe maniveller
Indicatif Présent je manivelle
il/elle/on manivelle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je manivelle
qu’il/elle/on manivelle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
manivelle

manivelle \ma.ni.vɛl\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de maniveller.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de maniveller.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de maniveller.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de maniveller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de maniveller.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • manivelle sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier