démarrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Crase de désamarrer.

Verbe 1 Modifier

démarrer \de.ma.ʁe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Quitter le port en parlant d’un bâtiment.
    • Le navire démarra par un beau temps.
  2. Se mettre en marche ou en mouvement, surtout en parlant d’un véhicule.
    • Il trônait à l’arrière de son magnifique torpédo Delaunay-Belleville que le chauffeur de service démarre lui aussi à la manivelle, mais sans effort et toujours du premier coup ! — (Anne Muratori-Philip, ‎Jean-Claude Seven, 12 voitures qui ont changé l’Histoire, éd. Pygmalion, 2012)
  3. (Familier) Quitter une place, en parlant de personnes. On l’emploie surtout avec la négation.
    • Mais la « Grande » s'étale sur mon canapé et ne démarre plus. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 121, p. 108, 10 août 1924)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

démarrer \de.ma.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Détacher ce qui est amarré.
    • Il faut démarrer ce navire pour le conduire à l’autre extrémité du port.
  2. (Par extension) Mettre en marche ou en mouvement, surtout en parlant d’un véhicule.
    • Je mis le moteur en mouvement, le fis tourner quelque minutes, puis je tirai sur la manette des gaz pour démarrer. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p. 62, Flammarion, 1937)
  3. (Familier) Mettre en marche, commencer.
    • Démarrer une entreprise.
  4. (Île Maurice) Ôter.
    • Démarrer son chapeau.

NotesModifier

  L’emploi des sens 3 et 4 est condamné par l’Académie française.[1]

TraductionsModifier

Verbe 3Modifier

se démarrer \de.ma.ʁe\ pronominal ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se démarrer)

  1. Rompre ses amarres par accident.
    • Le vent était si fort, que plusieurs bâtiments se sont démarrés, ont démarré.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. « Débuter / démarrer », Académie française, 5 janvier 2012.