Ouvrir le menu principal

Sommaire

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

mij invariable

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 de l’abar.

BrabançonModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel Modifier

mij \Prononciation ?\

  1. (Anversois) Forme accentuée de l’accusatif du pronom ik, utilisée pour désigner le locuteur en tant que complément d’objet direct, ou derrière une préposition : me, moi.

RéférencesModifier

  • Freddy Michiels, Klappen en zingen oep zen Aantwaarps: woordenlijst Antwerpse taal : woorden, anekdotes, Pandora Publishers, 2017 ISBN 978-9053254172
  • Mathilde Jansen, Nicoline van der Sijs, Fieke van der Gucht, Johan De Caluwe, Atlas van de Nederlandse Taal, Lannoo, 2017, p. 141

Flamand orientalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom possessif Modifier

mij \Prononciation ?\

  1. Mon.

RéférencesModifier

  • Mathilde Jansen, Nicoline van der Sijs, Fieke van der Gucht, Johan De Caluwe, Atlas van de Nederlandse Taal, Lannoo, 2017, p. 141

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Pronom personnel Modifier

mij

  1. Forme accentuée de l’accusatif du pronom ik, utilisée pour désigner le locuteur en tant que complément d’objet direct, ou derrière une préposition : me, moi.
    • Knijp mij ! = Pince-moi !
    • Kijk naar mij ! = Regarde-moi !
  2. Forme accentuée du datif du pronom ik, utilisée pour désigner le locuteur en tant que complément d’objet indirect : me, moi.
    • Geef het mij ! = Donne-le-moi !
    • Je had het mij beloofd. = Tu me l’avais promis.
    • Een glimlach bestierf mij op de lippen. = Un sourire me mourut sur les lèvres.

Apparentés étymologiquesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,3 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]