Voir aussi : nút, nuť, nứt, ŋut, Nut

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

nut

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du nung (Viêt Nam).

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin nudus.

Adjectif Modifier

nut masculin (équivalent féminin : nuda)

  1. Nu.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
nut
\ˈnʌt\
nuts
\ˈnʌts\
 
Some nuts (1).

nut \ˈnʌt\

  1. (Botanique) Fruit à coque.
  2. (Cuisine) (Par extension) Fruit à coque comestible ou autre fruit semblable, y compris l’arachide ; fruit sec.
  3. (Mécanique) Écrou.
  4. (Familier) Cinglé, fou, dingue.

NotesModifier

  • Le terme français fruit sec est ambigu. Il peut s'agir de fruits naturellement secs (« nuts ») ou de fruits couramment séchés (« dried fruit »). L'anglais distingue toujours les deux.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

fruit à coque ou fruit semblable
fruit séché
  • dried fruit (« fruit séché, fruit sec (populaire) »)
écrou

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to nut
\ˈnʌt\
Présent simple,
3e pers. sing.
nuts
\ˈnʌts\
Prétérit nutted
\ˈnʌt.ɪd\
Participe passé nutted
\ˈnʌt.ɪd\
Participe présent nutting
\ˈnʌt.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

nut \ˈnʌt\ transitif

  1. (Familier) Donner un coup de tête à quelqu’un.

PrononciationModifier

  • États-Unis : écouter « nut [nʌt] »

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

nut \Prononciation ?\ neutre

  1. Utilité.
  2. Intérêt.

SynonymesModifier

utilité
intérêt

AntonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,6 % des Flamands,
  • 98,5 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]