FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De l’ancien français servage.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
servage servages
\sɛʁ.vaʒ\

servage \sɛʁ.vaʒ\ masculin

  1. Condition du serf.
    • Le laboureur, lui, restait dans le servage; il pliait sous le joug de son seigneur ou de son créancier. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Ravi d’être sorti de servage, enchanté de se trouver homme libre et propriétaire, Gurth sauta sur ses pieds et bondit deux fois presque à la hauteur de sa tête. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les contrevenants aux lois du servage et les criminels encouraient de sévères punitions : de 100 à 1000 coups de fouet, selon l’offense ; amputation de main, de jambe ou des yeux pour les crimes les plus graves. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, été 2008, page 5)
  2. Esclavage ; servitude.
    • Ensuite - lorsque, avec la découverte de l’élevage et de l’agriculture, un homme sut produire davantage qu'il ne lui fallait pour vivre - les vainqueurs trouvèrent plus commode de réduire les vaincus au servage et de les faire travailler pour eux. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
  3. Soumission.
    • Je vous dois un guerdon, car vous êtes demeuré longtemps près de moi en amoureux servage, répondit Valérie en rougissant; approchez, gentil troubadour. — (Élie Berthet, « Le Château de Montbrun », chapitre 12, dans L'Écho des feuilletons, 16e année, Paris, 1855, page 60)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • servage sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de serf, avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

servage \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Servile.

SynonymesModifier

Nom commun Modifier

servage \Prononciation ?\ masculin

  1. Servitude.
    • Par cui nous est des ciex la porte desfermee
      Servages abatus et franchise donnee
      — (Une loenge de Nostre Dame, ms. 12467 de la BnF, v. 35-6)

SynonymesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier