Voir aussi : Tok, tök

KotavaModifier

ÉtymologieModifier

Racine inventée arbitrairement[1].

Déterminant Modifier

tok \tɔk\ ou \tok\

  1. Quel ?
    • Tok rinaf yolt tir ? — (vidéo, Luce Vergneaux, Atoera Va Élya Nik, 2021)
      Comment t’appelles-tu ?

DérivésModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « tok [tɔk] »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • « tok », dans Kotapedia
  1. Selon l’argumentaire développé par l’initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.

PolonaisModifier

ÉtymologieModifier

(Cours, cours d’eau) Déverbal de ciec[1] (« couler, fuir »), du vieux slave токъ, toku.
(Toque) Du français toque[1].

Nom commun 1 Modifier

tok \tɔk\ masculin inanimé

  1. (Géographie) Cours d’eau, courant.
  2. Cours, train, suite, flux.
    • Tok zdarzeń, le cours des événements.
    • Tok myślenia, la suite des idées.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun 2Modifier

 

tok \tɔk\ masculin inanimé

  1. (Habillement) Toque.

DérivésModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « tok », dans Aleksander Brückner, Słownik etymologiczny języka polskiego, 1927

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

tok \Prononciation ?\

  1. Agité, fou, aberrant.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de téct (« couler »), du vieux slave токъ, toku qui donne le polonais tok, le bulgare, russe et serbe ток, tok.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif tok toky
Vocatif toku toky
Accusatif tok toky
Génitif toku to
Locatif toku tocích
Datif toku tokům
Instrumental tokem toky

tok \tɔk\ masculin inanimé

  1. Flux, écoulement.
    • V meandrech je tok řeky pomalý.
  2. (Géographie) Cours d’eau, cours, courant.
    • Na horním toku řeky byla postavena přehrada.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

  • Tchéquie : écouter « tok [tɔk] »