AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

aardig \Prononciation ?\

  1. Joli, mignon, bath.

Flamand occidentalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

aardig

  1. Patraque.

RéférencesModifier

  • Siegfried Debaeke, Wuk zeg je ? Het allermooiste en leukste West-Vlaams, De Klaproos, 2014 ISBN 9789055081240, page 8

FrioulanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

aardig \Prononciation ?\

  1. Considérable.

VariantesModifier

FrisonModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

aardig \Prononciation ?\

  1. Considérable, imposant, majeur.
  2. Affable, aimable, gentil, amène.

SynonymesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

Forme Positif Comparatif Superlatif
Forme indéclinée aardig aardiger aardigst
Forme déclinée aardige aardigere aardigste  
Forme partitive aardigs aardigers

aardig \a:ɾ.diɣ\

  1. Sympa, aimable, gentil.
    • aardige mensen de braves gens.

DérivésModifier

Adverbe Modifier

aardig

  1. Gentiment.
    • hij leert een beroep en het lukt hem aardig : il apprend un métier et réussit très gentiment.
    • het is aardig koud : il fait plutôt, bigrement froid.
    • het heeft aardig gesneeuwd : il a pas mal neigé.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,6 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • Pays-Bas : écouter « aardig [aːɾ.diɣ] »
  • (Région à préciser) : écouter « aardig [a:ɾ.diɣ] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « aardig [Prononciation ?] »

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]