Voir aussi : Allo, allo, allo, allo-, allò

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XXe siècle) De l’anglais hello (attesté en 1846).

Interjection Modifier

allô \a.lo\

  1. (Téléphonie) Mot phatique employé pour établir ou rétablir la conversation téléphonique avec son interlocuteur.
    • Allô, oui ? Qui est à l’appareil ?
  2. (Familier) Pour être sûr que la personne à qui on s’adresse écoute.
    • Allô, tu te sens bien, ça va ?
    • Allô !… Oui, donc je disais…
    • Allô ? Allô ? Y’a personne au bout du fil ? Faut réfléchir, McFly, faut réfléchir ! — (Retour vers le futur, 1985)
  3. (Vieilli) ou (Canada) (Familier) Salut, aussi utilisé dans les conversations non téléphoniques pour donner ses salutations.
  4. Se dit aussi par ironie pour signifier à l'interlocuteur que celui-ci ou qu'un tiers n'a pas l'esprit présent (comme s'il n'y avait personne au bout du fil).
    • Je me souviens en particulier du 7 août 2018, lorsque Philippe Couillard et Justin Trudeau ont annoncé un investissement [...] et que la nouvelle... ne fut pas reprise dans les bulletins de fin de soirée et fut reléguée loin dans les pages des quotidiens. Un milliard! En aérospatiale et en intelligence artificielle! À Montréal! Projet financé aux trois quarts par le privé! Allô! 400 emplois, plus 500 stages, impliquant 150 PME et 50 universités. Allô! — (Jean-François Lisée, Qui veut la peau du PQ?, éditions Carte blanche, 2019, p. 165)

Variantes orthographiquesModifier

NotesModifier

Les graphies allo et allô sont toutes deux très répandues[1].
La graphie allo (sans accent circonflexe) est recommandée par l’Académie française (orthographe rectifiée de 1990).

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « allô », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. Guido Gómez de Silva, Diccionario Breve de Mexicanismos, Fondo de Cultura Económica, Mexico, 2001 (réimpr. 2001), 250 pages ISBN 978-9681664084