bassinoire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de bassiner, avec le suffixe -oir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bassinoire bassinoires
\ba.si.nwaʁ\
 
Une bassinoire. (1)

bassinoire \ba.si.nwaʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Bassin de métal, emmanché, à couvercle percé de nombreux trous, que l'on remplissait de braises, et que l’on passait entre les draps pour chauffer le lit.
    • Justine alla chercher une bassinoire, prépara le lit, aida sa maîtresse à se coucher  — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Un autre ustensile était la bassinoire, récipient en cuivre, de forme ronde et aplatie, au couvercle ajouré et orné de motifs décoratifs. On le remplissait de braises et grâce à son long manche en bois, on le faisait aller et venir entre les draps. — (Daniel Bontemps, Au temps de la soupe au lard, éditions Serpenoise, 1993, ISBN 978-2-87692-179-5)
  2. (Par extension) Bouillotte
  3. (Par analogie) Grosse montre.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bassinoire bassinoires
\Prononciation ?\

bassinoire \basinwaʁ\ féminin (graphie francisante)

  1. Bassinoire, bassin de métal, emmanché, à couvercle percé de nombreux trous, que l'on remplissait de braises, et que l’on passait entre les draps pour chauffer le lit.
  2. Récipient métallique large et profond à usage domestique.

RéférencesModifier

  • Atelier de gallo de la maison de retraite La Perrière, Dictionnaire / motier, Maison de retraite La Perrière[version en ligne] / [pdf]