Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de dé- et piquer.

Verbe Modifier

dépiquer \de.pi.ke\ transitif \de.pi.ke\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Défaire une étoffe qui est piquée.
    • Dépiquer un couvre-pied, une couverture.
  2. (Jardinage) Enlever un jeune plant qu’on a fait venir de graine et le planter ailleurs.
  3. (Figuré) (Familier) Délivrer quelqu’un du mécontentement qu’il éprouve d’un procédé à son égard, faire qu’il n’en soit plus piqué.
    • Le gain de ce procès l’a un peu dépiqué de toutes ses pertes. Après nous avoir longtemps boudés, il commence à se dépiquer.
  4. (Agriculture) (Vieilli) (Désuet) Égrener le blé, soit en le faisant piétiner par des bêtes, soit en le passant au rouleau, soit maintenant, le plus souvent, au moyen d’une batteuse.
  5. (Médecine) Action de déperfuser, d'enlever une aiguille, d’ôter le matériel de ponction.
    • Alexandre, peux-tu dépiquer le patient dans le box 2 ?

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier