facsimilé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Du latin fac simile (« fais pareil ! »). En anglais, cette locution est déjà lexicalisée dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

Nom commun Modifier

(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
facsimilé facsimilés
\fak.si.mi.le\
(orthographe traditionnelle)
Singulier Pluriel
fac-similé fac-similés
\fak.si.mi.le\

facsimilé \fak.si.mi.le\ masculin (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Reproduction exacte, imprimée, gravée, ou photographiée, d’une peinture, d’une signature, d’un dessin, d’un ouvrage unique, rare, ou épuisé, etc.
    • On a joint aux œuvres posthumes de cet auteur un facsimilé de son écriture.
  2. Document numérisé, transmis par liaison téléphonique, puis imprimé par le matériel de réception ; plus couramment connu sous l’apocope « fax »
  3. (Par extension) L’appareil permettant la numérisation, la transmission, la réception, et l’impression du facsimilé (appelé aussi télécopieur ou téléfax).
  4. (Figuré) Qui reproduit.
    • De même qu’il y a le trompe-l’œil, il y a le trompe-l’oreille. Ce que Protée faisait pour le regard, Ursus le faisait pour l’ouïe. Rien de merveilleux comme ce fac-similé de la multitude. — (Victor Hugo, L’Homme qui rit, 1869, édition 1907)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

(reproduction exacte)

(document numérisé)

(appareil)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe facsimiler
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
facsimilé

facsimilé \fak.si.mi.le\ (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Participe passé masculin singulier de facsimiler.

Variantes orthographiquesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier