Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du vieux-francique *filtir « étoffe grossière », → voir Filz en allemand moderne. Filtrum est attesté en latin médiéval dès le huitième siècle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
feutre feutres
\føtʁ\
 
Pièces en feutre de différentes couleurs. (1)
 
Homme coiffé d’un feutre (3) au bord roulé (début XVIIe s.).
 
Un feutre orange. (2)

feutre \føtʁ\ masculin

  1. Étoffe non tissée constituée de poils ou de fibres de laine agglomérées ensemble par soufflage, et mise sous pression avec ébouillantage dans la forme, ou, en fabrication traditionnelle mongole par mouillage et foulage.
    • Quant aux poils des carnivores et des rongeurs, ils fournissent à l’industrie la plus grande partie des substances employées pour faire des feutres, notamment dans la chapellerie. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • En vis-à-vis du bâtiment vétuste, l’établissement des jeunes élèves-maîtresses, guindées en leur costume sévère sous le chapeau de feutre sans élégance. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Par métonymie) Crayon dont la mine est faite en feutre ou en synthétique.
    • Par le terme « crayon », nous désignons tous les instruments graphiques : feutre, crayon de papier, crayon de couleur, pastel, pinceau, craie, etc. — (Agnès Daubricourt, Jeux d’éveil à l’écriture, Éditions Eyrolles, 2011, p. 97)
  3. (Par métonymie) Chapeau de feutre.
    • Paul Verlaine eut bientôt fait de prendre ses habitudes chez Procope. Entouré de sa troupe de fidèles, clopin-clopant, le feutre sur l’oreille et le visage emmitoufflé d’un immuable cache-nez, il popinait avec l’entêtement d’un ivrogne professionnel. — (Laurent Tailhade, Xavier Privas, dans La Chanson sentimentale, de Xavier Privas, précédée d’une étude par Laurent Tailhade, Librairie Léon Vanier/A. Messein, successeur, 1906, p. 2)
    • D’essais en essais, Capestang se trouva habillé de neuf depuis le feutre à la plume rouge jusqu’aux bottes de cuir fauve. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • J’allais donner mon feutre au vestiaire quand Gégène me poussa doucement dans la salle. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Apanage du bourgeois et du voyou, le feutre est un accessoire qui se perd. Symbole de civilité, de tact. Secours des timides mal entraînés à la galanterie. Hautement préférable à la casquette de base-ball, grossier couvre-chef avec sa visière aussi allongée qu’une langue d’iguane et aussi raide qu’une queue de poêle à frire, flanquée de deux porte-jarretelles croisés sur la nuque. — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l’Olivier / Le Seuil, 2000, pp. 338-339)
  4. Bourre dont se servent les selliers pour rembourrer une selle.
  5. (Mécanique), Matière fibreuse utilisée pour la lubrification, les joints et presse-étoupes d’étanchéité, ainsi que comme membranes de filtres.

DérivésModifier

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe feutrer
Indicatif Présent je feutre
il/elle/on feutre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je feutre
qu’il/elle/on feutre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
feutre

feutre \føtʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de feutrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de feutrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de feutrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de feutrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de feutrer.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • feutre sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

feutre \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de fautre.

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *filtir.

Nom commun Modifier

feutre masculin

  1. Feutre, tapis.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844