Voir aussi : Grélot, grélot

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1392) Ancien bourguigon grilot « sonnette », lorrain grillot « grelot », ancien français grillotis « son, murmure », (1668) attacher le grelot — (La Fontaine, Conseil tenu par les rats), (1547) trembler le grelet « trembler de froid » ; (1807) lorrain avoir le grelot « avoir peur ». Du moyen haut-allemand grillen (« crier de colère »), grellen (« id. »), grüllen (« grogner »), apparenté au moyen néerlandais grollen (« grogner »), ancien français grouller, greuler « greloter », namurois grûler « murmurer », anglais grill « provoquer, mettre en colère », etc., d’un radical germanique à alternance vocalique grill-/grell-/groll-/grüll- → voir grunnio en latin.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grelot grelots
\ɡʁə.lo\
 
Divers grelots (sens 1)
 
Fleurs en grelots (sens 2) : arbousier, bruyère, muscari, muguet, gaulthérie.
 
Armoiries avec 3 grelots (sens héraldique)
 
Roi de grelot au portait de Wurtemberg

grelot \ɡʁə.lo\ masculin

  1. Petite boule de métal creuse et percée de trous, dans laquelle il y a un morceau de métal qui la fait résonner dès qu’on la remue.
    • Cette bourse, répondit l’autre, n’est point un grelot. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Elle ne disait pas une phrase que mes oreilles ne fussent assourdies par ce mot qui tintinnabulait sans cesse et secouait sur moi l’agaçante et folle musique de ses mille grelots. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Pour bien marquer leur condition et leur exemption de tout travail, [les femmes des riches et des mandarins] portent les ongles d'une longueur démesurée, enveloppés dans des étuis d'or ou d'argent, quelques-uns ornés de grelots. — (Émile Bard, "Les Chinois chez eux", Paris : A. Colin et Cie, 1899)
  2. (Par analogie) (Botanique) Fleur à la corolle actinomorphe gamopétale dont la forme rappelle un grelot.
    • Plusieurs espèces de bruyères ont les fleurs en grelot.
    • Airelle myrtille — Vaccinium myrtillus (...) Petit arbrisseau touffu de 0m,30 à 0m,50 de hauteur, à rameaux verts, anguleux, lisses ; feuilles dentées, ovales, glabres ; en mai, fleurs solitaires, pédicellées, en grelots blancs teintés d'un rose délicat; baies sphériques bleu noir, mûrissant en octobre.— (Édouard André Plantes de terre de bruyère : description, histoire et culture des rhododendrons, azalées, camellias, bruyères, épacris, etc.)
    • Et nous pourrons toujours, néanmoins, courir les bois pour cueillir le muguet, cette délicieuse fleur musquée, dont les blancs et gentils grelots exhalent une odeur si pénétrante.— (Roger, Le muguet pernicieux dans Le Bon citoyen de Tarare et du Rhône, 16 juillet 1899)
  3. (Spécialement) (Botanique) Petite pomme de terre.
  4. (Zoologie) Organe sonore caudale constitué d'une série de grandes écailles imparfaitement fixées que l'on trouve chez certains serpents du continent américain.
    • La Crotale des tropiques a l'habitude d'agiter son grelot avant de frapper.
  5. (Héraldique) Meuble représentant l’objet du même nom dans les armoiries. À rapprocher de cloche, clochette et grillet.
    • D’azur, à un chevron d’or, accompagné de trois grelots de même, posés 2 en chef et 1 en pointe, qui est de la famille Beaulieu de Normandie → voir illustration « armoiries avec 3 grelots »
  6. (Cartes à jouer) Une des quatre enseignes d’un jeu de cartes germanique ou suisse, ainsi nommée parce que les cartes de cette couleur sont marquées de grelots stylisés.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

Enseignes en français
       
cœur carreau trèfle pique
       
cœur grelot gland feuille
       
rose grelot gland bouclier
       
coupe denier bâton épée

RéférencesModifier