Voir aussi : piquè, piqué

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen néerlandais pike, au sujet de couleur de la carte, les marques de cette couleur du jeu de cartes étant en forme de fer de lance ; le genre masculin est dû au genre des trois autres noms de couleurs.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
pique piques
\pik\
 
Armoiries avec une pique (sens héraldique)

pique \pik\ féminin

  1. (Militaire) Sorte d’arme formée d’un long bois dont le bout est garni d’un fer plat et pointu.
    • […]; tous tenaient à la main droite ou des épées, ou des piques, ou des arquebuses, et quelques-uns, à la main gauche, des flambeaux qui répandaient sur cette scène un jour funèbre et vacillant, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VII)
    • […] tous les hommes en état de porter les armes furent mis en activité. On s'enrôla sur les places publiques ; on fabriqua des fusils et des piques. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Celui-ci s’installa dans un palanquin semblable à celui d’un ministre et, se faisant suivre par deux ou trois soldats qui jouaient le rôle de l’escorte, portant des parasols, une longue pique, il se rendit à la maison de Trang Quynh. — (Le Courrier du Vietnam, Trang Quynh, le malin (suite et fin), lecourrier.vn, 17 octobre 2020)
  2. (Par extension) Soldat qui portait la pique dans un régiment.
    • Faire défiler les piques . Il y avait tant de piques dans ce régiment.
  3. (Métrologie) (Désuet) Mesure de longueur de la grandeur de cette arme.
    • Il y a une pique d’eau dans ce fossé.
  4. (Familier) (Par analogie) Objet piquant de forme pointue.
    • On eût dit une grosse graine, à peu près de la taille d'un abricot, mais tout hérissée de petites piques semblables à celle des oursins. — (Thierry Bourcy & François-Henri Soulié, Ils ont tué Ravaillac, Éditions 12/21, 2018)
  5. (Ichtyologie) Synonyme de bar commun, le poisson.
  6. Parole, expression volontairement blessante.
    • Nous avons eu naturellement des discussions avec lui, et ma mère a trouvé moyen de mettre la maison sens dessus dessous : histoires de corridors, disputes d’escalier, piques avec des femmes de voyageurs. On a discuté sur la note ; la bonne a réclamé un pourboire. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Depuis qu’il a clarifié ses intentions, les réactions sur les réseaux sociaux oscillent entre encouragements et piques. — (Sylvia Zappi, A Evry, la candidature de Manuel Valls à Barcelone fâche ou désole, Le Monde. Mis en ligne le 25 septembre 2018)
    • Au-delà des échanges de piques, Moscou a clairement souligné que les remarques de M. Biden étaient, à ses yeux, inacceptables. — (AFP, Poutine répond à Biden et l’invite à une discussion « en direct », radio-canada.ca, 18 mars 2021)
    • Envoyer une pique.
  7. (Héraldique) Meuble représentant l’arme du même nom dans les armoiries. À rapprocher de dard, épieu, javelot, lance et lance de tournoi.
    • D’azur à la pique d’or en pal fichée dans une motte de sinople, aux trois serpents d’argent en fasce brochant sur le fût de la pique, qui est de la commune de Montesquieu-Volvestre de Haute-Garonne → voir illustration « armoiries avec une pique »

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

 
Un as de pique

pique \pik\ masculin

  1. (Cartes à jouer) Une des quatre enseignes d’un jeu de cartes français, ainsi nommée parce que les cartes de cette couleur sont marquées de piques noires stylisées ().
    • Jouer du pique.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe piquer
Indicatif Présent je pique
il/elle/on pique
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je pique
qu’il/elle/on pique
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
pique

pique \pik\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de piquer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de piquer.
    • L’avion revient vers nous, plane un moment sur nos têtes, glisse, remonte et, dans une dernière caracole, pique vers son hangar. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, pages 203–204)
    • Gundermann a plus d’une ressemblance avec le financier originaire de Frankfürt am Mein ; comme lui il est le patriarche d’une prolifique tribu ; comme lui il se plaint, il gémit d’être accablé de besogne ; comme lui encore il bibelotte, se pique de connaissances artistiques. — (La Revue socialiste, syndicaliste et coopérative, 1891, volume 13, page 456)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de piquer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de piquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de piquer.

PrononciationModifier

  • France (Paris) : écouter « pique [pik] »
  • France (Toulouse) : écouter « pique [Prononciation ?] »

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

Enseignes en français
       
cœur carreau trèfle pique
       
cœur grelot gland feuille
       
rose grelot gland bouclier
       
coupe denier bâton épée

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe) (1664) [1]. Du français piquer [1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pique
\piːk\
piques
\piːks\

pique \piːk\

  1. Piqûre mentale, dépit.

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to pique
\Prononciation ?\
Présent simple,
3e pers. sing.
piques
Prétérit piqued
Participe passé piqued
Participe présent piquing
voir conjugaison anglaise

pique \piːk\ transitif

  1. (Psychologie) Piquer, vexer.
    • He greeted me coldly with merely a movement of the head and passed on, leaving me standing on the walk, with half-proffered hand, surprised and naturally somewhat piqued. — (Ambrose Bierce, A Cold Greeting, 1888, éd. 2008, ISBN 978-0-141-03881-0)

PrononciationModifier

  • États-Unis : écouter « pique [piːk] »

RéférencesModifier