Voir aussi : Sucre, sucré

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Date à préciser) Du moyen français sucre[1], de l’ancien français sucre, çucre, çuquere[2], de l’italien zucchero, de l’arabe سُكّر, sukkar[3], du persan شکر, šekar, du sanskrit शर्करा, śárkarā.
(Nom commun 2) Du nom de Antonio José de Sucre y Alcala, chef indépendantiste sud-américain qui a également donné son nom à Sucre, capitale de la Bolivie, région du Venezuela et département de la Colombie.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
sucre sucres
\sykʁ\
 
Cristaux de sucre. (1)
 
Morceaux de sucre. (2)
 
Représentation d’un sucre. (3)
 
Deux sucres électriques. (5)

sucre \sykʁ\ masculin

  1. Substance alimentaire de saveur douce et agréable le plus souvent sous forme cristallisée, extraite notamment de la canne à sucre et de la betterave → voir saccharose.
    • Le sucre, qu’aux jours de Louis XVI on ne trouvait que chez les apothicaires, a donné naissance à diverses professions lucratives, telles que les pâtissiers du petit-four, les confiseurs, les liquoristes et autres marchands de friandises. — (Brillat-Savarin, La Physiologie du goût, 1844)
    • Le sucre était connu des anciens qui ne l’employaient qu’en très-petite quantité et comme médicament; il y a 200 ans à peine, il se vendait seulement chez les pharmaciens, à un prix très-élevé. Il est entré de nos jours pour une si large part dans l’alimentation qu'on peut le considérer comme une denrée de première nécessité. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 119)
    • Depuis 1916-24, les betteraviers profitent de la « parité » : le même prix leur est payé par l’État pour leurs betteraves, qu'elles servent à fabriquer du sucre ou qu'il y ait distillation en alcool. — (Hubert Bonin, Histoire économique de la IVe République, Éditions Economica, 1987)
    • La vie est moins amère avec un p’tit morceau de sucre. — (Chanson de Mary Poppins)
    • Le saccharose, encore nommé commercialement « sucre », est le glucide de référence en matière de pouvoir sucrant.— (Christine Raiffaud, Produits « bio » : de quelle qualité parle-t-on ?, 2010, page 184)
    • La température de fusion du sucre augmente avec la vitesse à laquelle on le chauffe.Le glucose et le fructose, eux aussi faits de molécules identiques, présentent également ce comportement anormal. — (Hervé This, Quand le sucre fond, Pour la Science, 25 mars 2011)
  2. (Par métonymie) (Familier) Morceau de sucre, généralement de forme cubique ou parallélépipèdique.
    • Ton café, c’est un sucre ou deux ?… J’en mets un ?… Deux ?… Tu prends deux sucres ?… Non ! Non ! OK, pas de problème […] — (Raymond Charretier, Café noir : nouvelles en noir et blanc, 2013)
  3. Ensemble des activités, des opérations qui concerne la production et la vente du sucre.
  4. (Chimie) Ose. Composé organique, plus particulièrement un glucide, caractérisée par la présence d’une fonction carbonyle (aldéhyde ou cétone) et de plusieurs fonctions alcools.
    • Comme pour tous les végétaux, les trois principaux sucres sont le saccharose (notre « sucre de table »), le glucose (doux, peu sucré, mais qui donne de la plénitude), le fructose (environ 2,5 fois plus sucré que le saccharose). — (Hervé This, Le goût du froid, Pour la Science, 1er avril 2000)
    • L’équipe a ainsi confirmé que les souris infectées par le virus de la grippe survivent beaucoup mieux lorsqu’elles ingèrent des sucres qui sont rapidement métabolisés par l’organisme. — (Mathias Germain, Pour lutter contre les virus, le sucre joue un rôle bénéfique, La Recherche, novembre 2016)
    • De la famille des polysaccharides, [l’ulvane] est formée de sucres simples – acides uroniques, rhamnose et xylose – liés en une longue chaîne ramifiée. Ce sont ces sucres qui intéressent les chimistes : fermentescibles, c’est-à-dire transformables en éthanol par fermentation alcoolique, ils sont également utilisables tels quels dans l’industrie agroalimentaire et cosmétique. — (Martin Tiano, Une piste pour tirer parti des algues vertes, Pour la Science, 14 novembre 2019)
    • Après avoir analysé les tissus des anémones, William Mitch et ses collègues ont constaté que l’oxybenzone se liait effectivement à des sucres et s’accumulait sous cette forme dans les tissus. — (Élisa Doré, Comment les crèmes solaires affectent les récifs coralliens, Pour la Science, 1er juillet 2022)
  5. Sucre syntaxique : (Programmation) Extensions à la syntaxe d’un langage de programmation qui ne modifient pas son expressivité mais le rendent plus agréable à écrire comme à lire.
  6. Sucre électrique : Petite pièce en plastique et de la taille d’un morceau de sucre, permettant de joindre les fils conducteurs des câbles électriques, au moyen de vis.
  7. les sucres (Au pluriel) (Canada) : (Période de la) récolte de la sève des érables → voir sucres

SynonymesModifier

Substance alimentaire (1)
Morceau de sucre (2)
Molécule (3)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

Substance alimentaire (1)
Molécule (2)

HyponymesModifier

HolonymesModifier

Substance alimentaire (1)

Nom commun 2Modifier

sucre \sykʁ\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Numismatique) Ancienne unité monétaire de l’Équateur.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe sucrer
Indicatif Présent je sucre
il/elle/on sucre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je sucre
qu’il/elle/on sucre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
sucre

sucre \sykʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe sucrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe sucrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe sucrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe sucrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe sucrer.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « sucre », dans Dictionnaire du moyen français (1330-1500), 2010, 4e édition → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage
  3. « sucre », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français sucre, çucre, çuquere[1], de l’italien zucchero, de l’arabe سُكّر, sukkar[2], du persan شکر, šekar, du sanskrit शर्करा, śárkarā.

Nom commun Modifier

sucre \Prononciation ?\ masculin

  1. Sucre.
    • […] en leditte cipté de Palermo se fait grand quantité de sucres […] — (Voyaige d'oultremer en Jhérusalem… l'an 1418, Nompar de Caumont)

RéférencesModifier

  1. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage
  2. « sucre », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’italien zucchero, de l’arabe سُكّر, sukkar, du persan شکر, šekar, du sanskrit शर्करा, śárkarā.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet sucres sucre
Cas régime sucre sucres

sucre \Prononciation ?\ masculin

  1. Sucre.

Variantes orthographiquesModifier

RéférencesModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

sucre \Prononciation ?\ masculin

  1. Sucre.

PrononciationModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
sucre
\'sykɾe\
sucres
\'sykɾes\

sucre \'sykɾe\ masculin

  1. Sucre.