habillage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De habiller avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
habillage habillages
\a.bi.jaʒ\

habillage \a.bi.jaʒ\ masculin

  1. (Cuisine) Apprêt que l’on fait subir à un animal pour le faire cuire.
    • L’habillage dépend de l’animal. Si c'est un quadrupède, c’est le dépouiller de sa peau ; si c'est un oiseau, c’est le plumer, l’évider, le piquer ; si c’est un poisson, c'est le laver, le vider, le préparer à être cuit.
  2. (Boucherie) Opération qui consiste à écorcher, à vider et à mettre en état de pouvoir être apprêtés à la cuisine du veau ou du mouton.
  3. (Pêche) Première préparation avant de saler des saumons ou des morues.
  4. (Travail du cuir) Préparation que subit une peau avant d’être employée.
  5. (Économie) Opération qui consiste à passer le chanvre par le séran.
  6. (Arboriculture, Sylviculture) Opération qui consiste à raccourcir les branches ou les racines d’un arbre ou d’un arbuste avant de le planter.
    • L’habillage aérien a pour but de réduire l’évapotranspiration. L’habillage racinaire consiste à raccourcir le chevelu racinaire et à rafraîchir la section des racines éventuellement endommagées lors de l’extraction en pépinière. L’habillage n’a pas pour objet d’adapter la taille du système racinaire à la technique de plantation. C’est au contraire, la technique, et notamment la profondeur du trou de plantation, qui doit être adaptée à la taille du système racinaire. — (Office national des forêts, Réussir les plantations de chênes sessile et pédonculé, 2018)
  7. (Poterie) Addition à une pièce de poterie d’une oreille, d’un manche, d’un pied, etc.
  8. (Cartes à jouer) Enluminure des cartes à jouer.
  9. (Technique) Action de monter une carde ou de la faire.
  10. (Marine) Action d’accoupler les coupons d’un train de bois flotté pour le faire ou le continuer.
  11. (Horlogerie) Ensemble des pièces détachées (boîte, cadran, aiguilles, glace, couronne, etc) qui, en revêtant le mouvement, contribuent à donner son aspect définitif et utilitaire à la montre.
    • L’habillage horloger devient le véhicule d’une image et par conséquent du produit. — (Michel Vermot, Philippe Bovay, Damien Prongué, Traité de construction horlogère, Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, 2011, page 821)
  12. (Typographie) Lignes d’impression par lesquelles on entoure une gravure.
  13. (Cartographie) Ensemble des indications et des figures extérieures à la surface cartographiée[1].

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité français de cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité français de cartographie.