Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Date à préciser) Du vieux haut allemand hansa (« troupe, corporation »).
(Nom commun 2) Du latin hasta (« lance »)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
hanse hanses
(h aspiré)\ɑ̃s\

hanse (h aspiré)\ɑ̃s\ féminin

  1. (Histoire) Association de marchands, au Moyen Âge ; guilde.
    • C'est à Paris que la civilisation a germé, […], que se sont fondées la hanse pour les marchands, imitée en Allemagne, et la basoche pour les clercs, imitée en Angleterre, […]. — (Victor Hugo, Paris, 1867, chap. 2, §. 3, Nouvelle édition augmentée, Arvensa Éditions, 2014, p. 16)
  2. (En particulier) (Absolument) La hanse germanique ou teutonique, association de villes marchandes germaniques, en particulier des bords de la Baltique, du XIIe au XVIesiècle.
    • Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
      Jeté par l’ouragan dans l’éther sans oiseau,
      Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
      N’auraient pas repêché la carcasse ivre d’eau ;
      — (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre, 1871)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
hanse hanses
\Prononciation ?\

hanse \Prononciation ?\ féminin

  1. (Désuet) Corps d'une épingle avant que la tête y soit mise.
    • Aussitôt la main gauche donne à la droite une autre hanse enfilée dans une tête; car, pendant que le pied abaisse la marche, & que la main droite retourne l'épingle sur l'enclume, la gauche cherche à enfiler une nouvelle hanse dans une autre tête; ces trois mouvements se font à la fois, & avec tant de vîtesse qu'un Ouvrier entête communément 7 à 8 milliers d'épingles dans un jour; il y en a qui vont à 12 & plus; encore n'occupe-t-on gueres à ce travail que des femmes ou de jeunes enfants. — (« Manière d'entêter ou frapper les Epingles »; par M. de Réaumur, dans Art de l'épinglier, par M. de Réaumur, avec des additions de M. Duhamel Du Monceau, dans la collection Descriptions des arts et métiers, faites ou approuvées par MM. de l'Académie royale des sciences, Paris : chez Saillant & Nyon & chez Desaint, 1761)

VariantesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • hanse sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien bas vieux haut allemand hansa (« troupe de soldats », puis « association de marchands ») → voir Hanse en allemand.

Nom commun Modifier

hanse \Prononciation ?\ féminin

  1. Réception de quelqu’un dans une compagnie de marchands.
  2. Cotisation pour entrer dans une guilde.
    • paier la hanse.
  3. Maison où se réunissent les marchands.

VariantesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

Songhaï koyraboro senniModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

hanse

  1. Réparer

Adverbe Modifier

hanse \Prononciation ?\

  1. Très.

HomophonesModifier

ZarmaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

hanse \Prononciation ?\

  1. Réparer.
  2. Arranger.

RéférencesModifier

  • Peace Corps / Niger, "Zarma Dictionary" [Zarmaciine-English-Français], Niamey, 2001. (Version en-ligne)