Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin misericordia, de même sens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
miséricorde miséricordes
\mi.ze.ʁi.kɔʁd\

miséricorde \mi.ze.ʁi.kɔʁd\ féminin

  1. Pitié, compassion.
  2. (Christianisme) Vertu qui porte à avoir pitié des autres, à avoir compassion des misères d’autrui et à souhaiter les soulager.
    • Pratiquer, exercer la miséricorde.
    • C’est un homme sans miséricorde.
    • Il n’a de miséricorde envers personne, pour personne.
  3. Grâce, pardon accordé à ceux que l’on pourrait punir.
    • Demander miséricorde, obtenir miséricorde.
    • Maintenant, voici ce que je demande : quand vous aurez trouvé madame votre mère, obtenez de la duchesse d'Angoulême un mot de miséricorde pour le nain qui l'a trahie à Orléans ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  4. Bonté par laquelle Dieu fait grâce aux hommes, aux pécheurs.
    • La miséricorde de Dieu, la miséricorde divine est la bonté par laquelle Dieu fait grâce aux hommes, aux pécheurs.
       
      Des miséricordes sculptées. (5)
  5. Petite saillie de bois fixée sous le siège d’une stalle et où on peut se reposer légèrement tout en gardant la position verticale.
    • Dans le décor des miséricordes, autrefois simple, les huchiers donnent libre cours à leur fantaisie, les groupes sculptés n'ont pas toujours un caractère religieux, la tendance de l'époque au réalisme stimule l'humour et la verve satirique des artistes. — (Histoire de l'art: L'Europe médiévale, sous la direction de Jean Babelon, Paris : NRF/Gallimard (Encyclopédie de la Pléiade), 1961, p. 889)
  6. (Par extension) Tout dispositif permettant un appui ou un repos partiel dans une position debout fixe, hors contexte religieux.
  7. (Armement) Dague effilée essentiellement destinée à porter le coup de grâce à un homme à terre.

Quasi-synonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Interjection Modifier

miséricorde \mi.ze.ʁi.kɔʁd\ invariable

  1. Exclamation marquant une grande détresse ou un grand découragement.
    • – [...] C’est qu’il y a eu aujourd’hui deux cas bien constatés du choléra asiatique... le véritable choléra-morbus asiatique.
      Miséricorde ! s’écria madame Guérin.
      – Mon Dieu, mon Dieu ! fit Louise.
      — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, IV, 2)
    • Miséricorde ! quelle horrible odeur de poisson ! On sent tout de suite que la mer fait la fortune de ces îles. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris, E. Plon & Cie, 1883, p. 32)

Voir aussiModifier

RéférencesModifier