Voir aussi : Rendezvous, rendezvous

Français modifier

Étymologie modifier

Substantivation du verbe se rendre conjuguée à la deuxième personne du pluriel ou à la deuxième personne du singulier (forme polie) de l’impératif présent.

Nom commun modifier

Invariable
rendez-vous
\ʁɑ̃.de.vu\
 
Rendez-vous spatial entre un astronaute et un cosmonaute. (1)

rendez-vous \ʁɑ̃.de.vu\ masculin

  1. Convention que deux ou plusieurs personnes font de se trouver ensemble un certain jour, à une certaine heure, en un lieu désigné.
    • — Vous aviez peut-être… Je m’arrêtai, craignant d’être indiscret.
      — Un rendez-vous ? Précisément. - Il cligna les yeux, tira d’épaisses bouffées de sa pipe, hocha la tête. Et quel rendez-vous ! comprenez-moi bien.
      — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch, Don Juan de Kolomea, dans Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
    • Ce n’est pas que je m’impatiente, monsieur le contrôleur. mais j’ai un rendez-vous très pressé ! — (Octave Mirbeau, En attendant l’omnibus, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Tous récitèrent debout les grâces et Durtal prit rendez-vous avec l’abbé Plomb pour visiter la Cathédrale ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La place Pigalle, passé deux heures du matin, est le refuge des noctambules professionnels. Des musiciens, des nègres, des filles, des invertis se donnent rendez-vous dans les bars et voient souvent l’aube se lever sans que la chance leur ait souri. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Les Américains se servent couramment de quelques mots français. Mais il faut se méfier de la signification qu’ils ont de ce côté-ci de l’Atlantique. Aujourd’hui, je propose à Milton un rendez-vous (mot passé dans le langage américain) à tel endroit. Il m’éclate de rire au nez. Comme je reste interloqué, il m’explique que « rendez-vous » ne s’emploie qu’entre amoureux, a seulement le sens de rendez-vous d’amour. — (Hugues Panassié, Cinq mois à New-York, Éditions Corrêa, 1947, page 55)
  2. (En particulier) Réunion entre deux amoureux.
    • Étaient-ils amants ? Il n’avait pas le moindre doute à ce sujet, malgré les affirmations de Clara, car pour lui une jeune fille ne donne un rendez-vous à un jeune homme, que lorsqu’elle est ou lorsqu’elle veut être la maîtresse de cet homme. — (Hector Malot, Un mariage sous le Second Empire, 1873)
    • Est-il dans la vie de l’homme une heure plus délicieuse que celle du premier rendez-vous donné ? — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Elle laisse entendre au dragueur qu’elle est ouverte à toute éventualité. Elle va alors lui donner une série de rendez-vous auxquels elle ne se rendra pas. — (Bacar Achiraf, Les mœurs sexuelles à Mayotte, L’Harmattan, 2006, page 75)
  3. Lieu où l’on doit se rendre.
    • Ceux des montagnards qui obéirent à l’appel du chef austrasien vinrent au rendez-vous, les uns à pied, les autres à cheval, avec leur armement habituel, c’est-à-dire, en équipage de chasse, l’épieu à la main et la trompe ou le cornet en bandoulière. — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
  4. (Par extension) Lieu où certaines personnes ont coutume de se réunir.
    • Longtemps, comme un lapin qui, de son terrier, contemple un rendez-vous de chasse, Bert observa ce qui se passait sur l’autre rive : […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 324 de l’édition de 1921)
    • Des fouilles archéologiques réalisées en 1874 ont permis de découvrir des ossements d’animaux datant de l’époque préhistorique, qui laissent penser que Chevroches était peut-être à cette époque un rendez-vous de chasse, […]. — (Anita Six, Le patrimoine des communes de la Nièvre, Flohic, 1999, volume1, page 257)
    • C'était le rendez-vous des babs, des routards, des beatniks en partance pour les Indes. Les minibus se garaient en face. — (Philippe Gloaguen, Une vie de routard, Éditions Calmann-Lévy, 2006)
  5. (Par extension) Il se dit en parlant des animaux.
    • Cette forêt est le rendez-vous des oiseaux de proie.
  6. Il se dit en parlant d'un appel vidéo via Internet.

Abréviations modifier

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Interjection modifier

rendez-vous \ʁɑ̃.de.vu\

  1. Ordre pour exiger une capitulation de l’ennemi ou de l’adversaire.

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

Emprunt au français.

Nom commun modifier

rendez-vous \ˈɹɒn.deɪ.vuː\

  1. Rencontre, rendez-vous.

Synonymes modifier

Néerlandais modifier

Étymologie modifier

Emprunté au français.

Nom commun modifier

rendez-vous \Prononciation ?\

  1. Rencontre, rendez-vous.

Synonymes modifier

Taux de reconnaissance modifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,7 % des Flamands,
  • 96,7 % des Néerlandais.

Références modifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


Portugais modifier

Étymologie modifier

Emprunté au français.

Nom commun modifier

Invariable
rendez-vous

rendez-vous \Prononciation ?\ masculin

  1. Rencontre, rendez-vous.

Variantes modifier