FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De saisir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
saisie saisies
\se.zi\

saisie \se.zi\ féminin

  1. Action de saisir.
  2. Prise de possession par une autorité publique de meubles ou d’immeubles, dont la propriété est revendiquée ou sur lesquels un créancier veut se faire payer.
    • Vers 1932, les banquiers commencèrent à redouter l'insolvabilité permanente des fermiers. Prenant peur, ils exigèrent le remboursement ou la saisie des gages. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
    • Le ménage Fagerolle se débattit parmi les exploits d'huissiers, le menaces de saisie. Il grêlait des papiers bleus, verts, jaunes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 32)
    • Des descentes de police visent les « cayennes ». Pour éviter leur saisie, les compagnons détruisent eux-mêmes leurs documents régulièrement. — (Samuel Guicheteau, Les ouvriers en France 1700-1835, Armand Colin/collection U, 2014)
  3. (Fiscal) (Police) Action de s’emparer provisoirement des choses qui sont l’objet d’une contravention, d’une poursuite, ou qui peuvent fournir la preuve d’un crime, d’un délit.
    • […] en 1250, on voit encore les dominicains faire la chasse aux livres juifs. Tracasseries et saisies se multiplient. Aussi les écoles talmudiques se disloquent-elles. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  4. (Informatique) Numérisation par entrée, généralement au clavier, de documents par une personne.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme d’adjectif Modifier

saisie \se.zi\

  1. Féminin singulier de saisi.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe saisir
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
saisie

saisie \se.zi\

  1. Participe passé féminin singulier de saisir.
    • On procède au désinterlignage de la manière suivante : Le paquet à désinterligner est placé dans une galée (ordinaire, si on désinterligne sur la casse ; à pied, si on désinterligne sur le marbre), dans le même sens que la composition ; et chaque interligne, en commençant par le bas du paquet, est successivement soulevée, à l’aide d’une autre interligne ou d’une pointe, par son côté libre, c’est-à-dire à droite, et saisie par la main gauche, qui la sort d’entre les lignes, tout en rapprochant presque simultanément ces dernières ; ce qui ne laisse jamais de vide entre les lignes. — (Théotiste Lefèvre, Guide pratique du compositeur d’imprimerie, 1873, volume 1, page 25)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • saisie sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier