abat-jour

Voir aussi : Abatjour

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de abattre et de jour.

Nom commun Modifier

(orthographe traditionnelle)
Invariable
abat-jour
\a.ba.ʒuʁ\
(orthographe rectifiée de 1990)
Singulier Pluriel
abat-jour abat-jours
\a.ba.ʒuʁ\
 
Un abat-jour.

abat-jour \a.ba.ʒuʁ\ masculin

  1. Cadre ou réflecteur en papier ou en tissu pourvu souvent d’une armature en métal que l’on place sur les lampes ou à tout autre éclairage pour diriger la lumière tout en protégeant les yeux de l’éblouissement.
    • D’autres fabricants ont recouvert la face intérieure de l’abat-jour d’une feuille métallique, de manière à en faire une espèce de réflecteur. — (Michel Chevalier, Rapports du Jury international, 1868, page 385)
    • Un propriétaire intraitable lui avait vendu ses meubles, l’hiver dernier ; et, depuis ce temps, elle logeait à l’hôtel, avec sa fille Adèle, une gamine de dix ans. Toutes deux découpaient des abat-jour c’était au plus si elles gagnaient quarante sous à cette besogne. — (Émile Zola, La Mort d’Olivier Bécaille, 1879)
    • Elle est appuyée d’une main sur la table où brille la lampe sans abat-jour — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Baisse un peu l’abat-jour, veux-tu ? Nous serons mieux.
      C’est dans l’ombre que les cœurs causent,
      et l’on voit beaucoup mieux les yeux
      quand on voit un peu moins les choses.
      — (Paul Géraldy, extrait du recueil Toi et moi, 1912)
    • Une glace munie d’une tablette en bois blanc se trouvait fixée contre un des murs et éclairée par deux ampoules sans abat-jour. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • D’abord, et surtout, c’était la salle à manger, avec en son milieu une longue table de chêne blond éclairée par une suspension de cuivre habillé d'un abat-jour en porcelaine surmonté d'une grosse boule colorée que l’on appelait « le monte-baisse ». — (Claude Brahic, Emma, la fille des Cévennes, TDO Éditions, 2017, chap. 4-1)
  2. Volet ou claire-voie que l’on place devant les ouvertures des habitations pour arrêter les rayons du soleil ou les insectes.
  3. (Lyonnais) Sorte de store ou de jalousie[1], constitué de lattes en bois, posé à l’extérieur de fenêtres à Lyon.
    • Tous les anciens immeubles de Lyon ont leurs fenêtres équipées d’abat-jour. — (Entrée abat-jour sur parlerlyon.free.fr → lire en ligne)
    • C’est ce qu’en français on nomme jalousie, c’est-à-dire un assemblage de lamelles de sapin mobiles et suspendues à des chaînettes, de manière qu’on peut, à l’aide d’une petite corde enroulée sur un cylindre, les faire monter et descendre à volonté. L’abat-jour est placé au-devant d’une fenêtre pour défendre des rayons du soleil. L’abat-jour ne s’emploie guère qu’à Lyon et aux environs. À Paris et dans le Midi, on ne se sert que de persiennes. — (Revue du Lyonnais, 1880, Puitspelu, page 263. → lire en ligne)
  4. Auvent.
  5. (Rare) Fenêtre disposée de manière à diriger le jour obliquement de haut en bas.
    • Les marchands ont des abat-jour dans leurs magasins pour faire paraître leurs marchandises plus belles.
    • Ordinairement les fenêtres des églises sont taillées en abat-jour.
    • Les croisées de cette prison sont garnies d’abat-jour.
  6. (Par extension) Forme qui protège de la lumière du soleil.
    • Arrivé au porche d’entrée, il regarda sur la route de Saumur, la main en abat-jour et la figure grimaçante, à cause du soleil qui se trouvait bas, juste en face. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, réédition Le Livre de Poche, page 47)
    • La Moussotte allait de temps à autre jusqu’au seuil de la porte, interrogeant le coin du bois d’où la route s’échappait de la forêt, la main en abat-jour sur les yeux, […]. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Napoléon Landais, Petit dictionnaire français portatif, 1840

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du français abat-jour.

Nom commun Modifier

abat-jour masculin invariable

  1. Abat-jour.

NormandModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

abat-jour \Prononciation ?\

  1. (Jersiais) Abat-jour.

RéférencesModifier