Voir aussi : Beignet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1605) Du moyen français bignet, de l’ancien français bugnette (« furoncle »), diminutif de buigne, bugne (« bosse provoquée par un coup »), du vieux bas vieux-francique *bungo (« masse, amas »), du proto-germanique *bungô, *bunkô, de l’indo-européen commun *bʰenǵʰ- (« épais, dense, gras ») (cf. néerlandais bong (« tambour »)), apparenté à l’allemand Bunge (« plante à gros tubercules »), à l’islandais bunge (« convexité »).
Le mot beignet (buignez, buignet) est apparu au début du XIIIe siècle dans Floire et Blancheflor.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
beignet beignets
\bɛ.ɲɛ\
 
Cuisson des beignets.

beignet \bɛ.ɲɛ\ masculin

  1. (Pâtisserie) Pâte frite à la poêle et qui enveloppe ordinairement une tranche de quelque fruit. → voir bougnette
    • Elle dévora, trouva exquis le pain de gruau, se fit encore faire une friandise, des beignets soufflés. — (Émile Zola, La Bête humaine - V)
    • Quand les beignets sont bien montés et de belle couleur, retirez-les pour les égoutter et saupoudrez-les de sucre fin. — (Alexandre Dumas, Petit Dictionnaire de cuisine)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • beignet sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • beignet sur l’encyclopédie Vikidia  

RéférencesModifier