FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin tardif *bullicare [1], fréquentatif de bullire (« bouillir ») avec transposition du sens au domaine du mouvement. Le même radical latin est postulé par les correspondant occitan, bolegar et catalan, bellugar.

Verbe Modifier

bouger \bu.ʒe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se bouger)

  1. Se déplacer d’un endroit vers un autre.
    • Longtemps, Bert resta assis, seul dans un coin de la cabine de Kurt, ne bougeant pas, ne s’aventurant même pas à ouvrir la porte, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 173 de l’éd. de 1921)
    • — N'empêche que chuis dans la mouise, a fait Mark. Mon paternel, vous savez bien. J'avais interdiction de sortir. (Il s'est levé) On bouge ? Peut-être qu'il sera moins sévère si je rentre pas trop tard. — (Clemens Meyer, Quand on rêvait, traduit de l'allemand, Éditions Piranha, 2015)
  2. (Transitif) Mouvoir quelque chose.
    • Il bouge le meuble.
  3. (Transitif) Mouvoir une partie du corps.
    • Bouger la tête.
  4. (Pronominal) (Familier) Se déplacer, donner du mouvement.
    • On se bouge maintenant ?
  5. (Pronominal) Sortir de l'inaction.
    • Alors, tu te bouges ?
  6. (Figuré) S’agiter d’une manière hostile, se révolter.
    • S’ils bougent, c’est à moi qu’ils auront affaire.
  7. (Figuré) Amorcer un changement.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Probablement de l'ancien occitan bolegar [1] ; du latin tardif *bullicare, fréquentatif de bullire (« bouillir ») avec transposition du sens au domaine du mouvement.

Verbe Modifier

bouger \Prononciation ?\

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier