Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De ce et est.

Forme de locution verbale Modifier

c’est \s‿ɛ\ ou \s‿e\ (se conjugue → voir la conjugaison de être)

  1. Introduit une définition ou une redéfinition du mot précédent.
  2. (C’est … ; c’est … qui … ; c’est … que …) Introduit un focus, la nouvelle information la plus importante.
    • Oui, c’est moi qui reçois cette lettre pressée, et c’est moi qui ris de toute mon âme de la ridicule frayeur qu’elle nous peint. — (Donatien Alphonse François de Sade, Aline et Valcour, Lettre XII, 1795)
    • Ce n’est point à la liberté politique que je veux renoncer ; c’est la liberté civile que je réclame, avec d’autres formes de liberté politique. — (Benjamin Constant, De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes, 1819)
  3. (C’est … qui …) Introduit une nouvelle information sans relation thème-rhème.
    • — Qu’est-ce qui se passe ?
      C’est mon bébé qui pleure.

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « c’est [s‿ɛ] »