FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien bas vieux-francique hano (« coq ») → voir haan en néerlandais, Hahn en allemand (« coq ») avec -eton diminutif ; voir le néerlandais liliehaantje (« criocère du lis »), l’anglais cockchafer (« hanneton ») sans doute par allusion au vol maladroit du hanneton [1].
(Avant 1106) haneton.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hanneton hannetons
\an.tɔ̃\
 
Un hanneton

hanneton (h aspiré)\an.tɔ̃\ masculin

  1. (Entomologie) Insecte coléoptère (Melolontha melolontha) d’un rouge brun, qui a des antennes courtes, frangées à leur extrémité, et qui paraît au printemps.
    • Oui, imitant la pharmacopée homéopathique qui se sert encore de substances infâmes, de jus de cloporte, de venin de serpent, de suc de hanneton, de sécrétion de putois et de pus de variole, le tout enrobé dans du sucre de lait pour en céler la saveur et l’aspect, le monde des lettres triture, lui aussi, dans le but de les faire absorber sans hauts de cœur, les plus dégoûtantes des matières. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Il est vrai que les hannetons et les chauves-souris, par exemple, ont une façon de voler qui nous semble déraisonnable ; mais elle ne le semble ainsi qu’à nous autres dont ce n’est pas la fonction de voler. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • […] il faut faire à la maison des devoirs supplémentaires, citer à n’importe quel moment du repas la date de la bataille d’Azincourt ou dire à la première personne rencontrée pendant la promenade du dimanche si les pattes du hanneton se rattachent au thorax ou bien à l’abdomen. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, pages 6-7)
  2. (Familier) Personne étourdie.
    • Il est étourdi comme un hanneton.
    • C’est un hanneton le pauvre.

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier