Voir aussi : outragé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de outrer et -age : « action de passer outre », en ancien français oltrage ; du latin *ultratĭcum[1] ; de ultra.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
outrage outrages
\u.tʁaʒ\

outrage \u.tʁaʒ\ masculin

  1. Injure grave de fait ou de parole.
    • Craignant de nouveaux outrages à Henri IV, j’ordonnai qu’il fût porté dans la fosse commune ; mais, jusque-là, le cadavre fut accompagné de marques de respect. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Or, des outrages par paroles, des actes ou des gestes contumélieux, non accompagnés de voies de fait, peuvent produire ce résultat, autant et plus même que les violences physiques. Les atteintes dirigées contre l'honneur et la réputation sont parfois autrement graves que ne le seraient des attaques corporelles ; l'indignation qu'elles soulèvent est aussi plus vive et plus profonde. — (Edmond Picard, Napoléon d' Hoffschmidt, Jules Victor Delecourt & Léon Hennebicq, Pandectes belges: encyclopédie de législation, de doctrine et de jurisprudence belges, chez F. Larcier, 1907, page 861)
    • Par une inconcevable mansuétude, Elle avait toléré l’affront des fêtes décadaires, l’outrage de la déesse Raison vautrée sur l’autel à sa place. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Littéraire) Tort, dommage, atteinte physique causé(e) aux êtres ou aux choses.
    • Le parc de Sainte Sévère, avec ses beaux chênes seigneuriaux qui n’avaient jamais subi l’outrage de la cognée, se représentait à ma pensée pendant que je regardais les arbres du désert — (Sand, Mauprat, 1837, page 208)
  3. (En particulier) Outrages (du temps, de la vieillesse).
    • Même elle avait encor cet éclat emprunté
      Dont elle eut soin de peindre et d’orner son visage,
      Pour réparer des ans l’irréparable outrage.
      — (Jean Racine, Athalie, II, 5, Athalie)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe outrager
Indicatif Présent j’outrage
il/elle/on outrage
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’outrage
qu’il/elle/on outrage
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
outrage

outrage \u.tʁaʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de outrager.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de outrager.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de outrager.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de outrager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de outrager.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt à l’ancien français oltrage, outrage.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
outrage
\Prononciation ?\
outrages
\Prononciation ?\

outrage \Prononciation ?\

  1. Outrage, fureur, clameur
  2. Attentat.

DérivésModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to outrage
\Prononciation ?\
Présent simple,
3e pers. sing.
outrages
Prétérit outraged
Participe passé outraged
Participe présent outraging
voir conjugaison anglaise

outrage \Prononciation ?\ transitif

  1. Indigner, outrager.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • outrage sur le Dico des Ados 
  • outrage sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)