Voir aussi : Pogrom

Français modifier

Étymologie modifier

(1903) Première attestation sous la forme francisée pogrome. Emprunté au russe погром, pogrom (« destruction »), déverbal de погромить, pogromit’ (« détruire »), construit avec le préfixe по-, po- désignant un achèvement et le verbe громить, gromit’ (« détruire »), lui-même de гром, grom (« tonnerre »).
L’anglais pogrom est attesté en 1882 et pourrait avoir servi d’intermédiaire entre le russe et le français.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
pogrom pogroms
\pɔ.ɡʁɔm\

pogrom \pɔ.ɡʁɔm\ masculin

  1. (Histoire, Politique, Religion) Mouvement antisémite sous le régime tsariste de Russie, encouragé par les autorités et caractérisé par des violences envers les Juifs : pillages, meurtres
    • En 1881, éclatent plus de cent pogroms. Les principaux sont ceux d’Elisabethgrad, le 15 avril 1881, de Kiev, le 26 avril, d’Odessa, du 3 au 5 mai 1880, de Varsovie, entre décembre 1881 et janvier 1882, et de Balta, le 22 mars 1882. Les populations locales chrétiennes, soutenues et souvent incitées par la police du tsar, attaquent les communautés juives de la ville ou du village avec l’approbation des autorités civiles et religieuses.
  2. (Par analogie) Mouvement antisémite comparable, organisé par d’autres régimes politiques.
    • À Dachstein, il y eut, en 1657, un pogrom qui coûta la vie au rabbin et à de nombreux israélites. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le Parti nazi au pouvoir, conduit par Adolf Hitler, va institutionnaliser les pogroms et autres actes de violences antisémites désordonnés et mettre en œuvre des actes de plus grande envergure comme le pogrom du 9 novembre 1938, appelé « Nuit de cristal ».
  3. (Par extension) Soulèvement violent et meurtrier contre des Juifs.
    • Les filles superbes et dégénérées de la foule juive qui font le guet rue Pavée rêvent peut-être à cet horrible souvenir en louchant de leurs longs yeux verts sur les assiettes de volaille de quelque bistrot israélite, où de vieux ivrognes ne souhaitent plus qu’une chose : mourir dans une patrie libérale et facile qui n’autorise pas les pogroms — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, Gallimard, 1939)
    • Les envoyés spéciaux du « Point » en Israël ont enquêté et recueilli des centaines de témoignages pour reconstituer le déroulé du pogrom perpétré par le Hamas. — (Jérémy André, Valentine Arama, Danièle Kriegel, Sébastien Leban et Théophile Simon, avec Armin Arefi, Guillaume Perrier, Julien Peyron, Bartolomé Simon, Mathilde Siraud, Géraldine Woessner, « Israël, 7 octobre 2023 : heure par heure, le récit d’un crime historique », lepoint.fr, 8 novembre 2023, mise à jour du 11 novembre 2023 ; page consultée le 30 janvier 2024)
    • En 1946, un pogrom éclate à Kielce en Pologne. Les habitants attaquent les Juifs après que des rumeurs se sont répandues selon lesquelles les juifs avaient enlevé un enfant chrétien pour utiliser son sang.
  4. (Par analogie) Soulèvement violent et meurtrier mené contre les membres d’une autre religion.
    • Au printemps 177, une populace bien préparée se livre à des véritables pogroms contre les chrétiens, à des émeutes de rue, en pénétrant même dans leurs demeures. — (Après Jésus. L’invention du christianisme, sous la direction de Roselyne Dupont-Roc et Antoine Guggenheim, Albin Michel, 2020, page 559)
  5. (Par extension) Soulèvement violent et meurtrier contre des groupes de personnes, suscité par le racisme ou l’intolérance.
    • Silencieuse depuis des années face aux violences infligées aux Rohingyas par l’armée mais aussi devant les véritables pogroms dont ils ont parfois été victimes de la part des villageois bouddhistes, elle s’est bien gardée de prendre leur défense pendant la campagne électorale, ne prononçant même pas leur nom devant ses auditoires bouddhistes. — (René Backmann, Aung San Suu Kyi à l’épreuve des Rohingyas, 23 janvier 2016)

Variantes orthographiques modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • pogrom sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

Anglais modifier

Étymologie modifier

Du russe погром, pogrom (« extermination »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
pogrom
\Prononciation ?\
pogroms
\Prononciation ?\

pogrom \Prononciation ?\

  1. Pogrom.

Polonais modifier

Étymologie modifier

Du russe погром, pogrom, apparenté à grom (« foudre »), grzmieć (« gronder, en parlant du tonnerre »)[1].

Nom commun modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif pogrom pogromy
Vocatif pogromu pogromy
Accusatif pogrom pogromy
Génitif pogromu pogromów
Locatif pogromu pogromach
Datif pogromowi pogromom
Instrumental pogromem pogromami

pogrom \pɔɡrɔ̃m\ masculin inanimé

  1. Pogrom.

Dérivés modifier

Voir aussi modifier

  • pogrom sur l’encyclopédie Wikipédia (en polonais)  

Références modifier

  1. « grom », dans Aleksander Brückner, Słownik etymologiczny języka polskiego, 1927

Tchèque modifier

Étymologie modifier

Du russe погром, pogrom (« extermination »), apparenté à pohroma.

Nom commun modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif pogrom pogromy
Génitif pogromu pogromů
Datif pogromu pogromům
Accusatif pogrom pogromy
Vocatif pogrome pogromy
Locatif pogromu pogromech
Instrumental pogromem pogromy

pogrom \Prononciation ?\ masculin inanimé

  1. Pogrom.
    • protižidovské pogromy.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Apparentés étymologiques modifier

Voir aussi modifier

  • pogrom sur l’encyclopédie Wikipédia (en tchèque)  

Références modifier