Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin violens (« impétueux, emporté, fougueux, violent »), dérivé de vis (« vigueur, force »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin violent
\vjɔ.lɑ̃\

violents
\vjɔ.lɑ̃\
Féminin violente
\vjɔ.lɑ̃t\
violentes
\vjɔ.lɑ̃t\

violent \vjɔ.lɑ̃\

  1. Qui est impétueux, qui agit avec impétuosité, avec une force non contenue, en parlant des évènements, des choses ou des personnes et de leurs actes.
    • L’acide arsénieux est un des poisons les plus violents ; il agit comme tel sur toutes les classes des animaux et sur les plantes. — (Ad. Würtz et al., Dictionnaire de chimie pure et appliquée, vol. 1 (A–B), L. Hachette & Cie, Paris, 1869, p. 411)
    • Les Spartiates étaient petits en nombre, grands de cœur, ambitieux et violents ; de fausses lois n’en aurait [sic : auraient] tiré que de pâles coquins ; Lycurgue en fit d’héroïques brigands. — (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816–1882), Mercure de France, Paris, 1941, p. 99)
    • À cette époque, les militants anarchistes, quels que soient leur conviction et leur clan, se sont lentement détournés de la méthode violente et simpliste des attentats individuels, des bombes et des assassinats. — (Maurice Foulon, Fernand Pelloutier, Le livre du centenaire, 1967)
    • Un violent tremblement de terre survenu dans la même région avait provoqué le tsunami dévastateur du 26 décembre 2004 qui avait fait plus de 230 000 morts sur tout le pourtour de l’océan Indien. — (Ahmad Pathoni & Telly Nathalia, « Neuf Morts dans un violent séisme à Sumatra, en Indonésie », Le Monde, 12 septembre 2007)
    • Le ton péremptoire et l’expression allusive me glacèrent. J’eus le pressentiment d’une discussion immédiate et violente. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 142)
    • On préfère construire un roman, qu’on déroule à sa guise, au rythme que l’on choisit, on l’illustre d’images d’Épinal aux coloriages grossiers, aux violentes couleurs. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les personnes qu'on nous amène ivres mortes et que l’ivrognerie a rendues violentes sont encore plus pathétiques. — (Patrick Pelloux, Histoire d’urgences, Le Cherche-Midi, 2012)
  2. (En particulier) (Météorologie) Qualifie un vent de tempête.
    • Il en est ainsi du vocable de vent violent, qui désigne de façon générale, en météorologie marine, les vents de tempête, c’est-à-dire les vents dont la vitesse dépasse la force 9 en atteignant ou dépassant 48 nœuds, soit 89 km/h ; de fait, les rafales, alors, y sont très souvent d’une grande violence. — (Météo France, 2003)
    • Le 30 août l’« Hekla » voulut rejoindre la glace et explorer la côte : coup sur coup elle fut assaillie par de violentes tempêtes avec neige et pluie ; il fallait céder à la bourrasque et à la force des lames et s’éloigner […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  3. (Spécialement) Qualifie une mort causée par force ou par quelque accident, et non par une cause naturelle et ordinaire.
    • Elle se tranche les veines, elle boit du kerdane, elle aspire le gaz au tuyau, bondit par la fenêtre ou sur les rails quand le train lui corne aux oreilles, elle se vante inlassablement d’être au bout du rouleau. Sa dépendance à la mort violente est une addiction qui fait sourire le toubib. — (Yann Queffélec, L'Amante, éd. Fayard, 2006, chap. 2)

TraductionsModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

violent \vjɔ.lɑ̃\ masculin

  1. Quelqu’un qui est violent.
    • — Où crèche-t-il ce Laubac ?
      — Dans un deux-pièces, 25 rue de Flandre. Mais, je vous ai rien dit, surtout ! faites bien gaffe. Pierrot c’est un violent, un mousseux, faut pas trop le secouer sinon, il explose.
      — (Lazare Cornelius, Duncan et la race des seigneurs, tome 1, page 67, Lulu.com)
  2. Caractère de ce qui est violent. Référence nécessaire
    • Regardez moi tout le violent qu’il y a dans la ville depuis le début de l’émeute ! — (exemple inventé)

SynonymesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe violer
Indicatif Présent
ils/elles violent
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent
qu’ils/elles violent
Imparfait

violent \vjɔl\

  1. Troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif de violer.
  2. Troisième personne du pluriel du présent du subjonctif de violer.

PrononciationModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

\vjɔ.lɑ̃\ 
\vjɔl\ 

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français violent, du latin violens (« impétueux, emporté, fougueux, violent »), dérivé de vis (« vigueur, force »).

Adjectif Modifier

Nature Forme
Positif violent
Comparatif more violent
Superlatif most violent

violent \ˈvaɪ(ə)lənt\

  1. Violent.

PrononciationModifier