Français modifier

Étymologie modifier

(Vers 1205) En ancien français fardel (« botte d'herbe ») dérivé de farde, avec le suffixe -eau.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
fardeau fardeaux
\faʁ.do\

fardeau \faʁ.do\ masculin

  1. Faix, charge.
    • L'animal porte ainsi un coffre sur chaque flanc, et il faut avoir soin que le fardeau soit parfaitement équilibré, sans quoi l'on devra s'arrêter à chaque minute pour arranger la selle qui s'en va de travers avec les bagages. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 12)
    • Pris d’un zèle soudain, il redéposa son fardeau dans la camionnette, bondit à son volant, et dégagea le véhicule avec une telle brusquerie, qu’un conducteur, trop serré, freina brutalement, et l’agonit d'insultes. — (Serge Montigny, Meurtres pour dames, Librairie des Champs-Élysées, 1978, chapitre VIII)
  2. (Par extension) (Industrie minière) Terres et roches qui menacent d’ébouler.
  3. (Sens figuré) Soucis, peines ou douleurs qu’on a à supporter.
    • Sous les divers fardeaux résultant de ce malheureux état de choses, le peuple d’Angleterre souffrait beaucoup dans le temps présent, et redoutait dans l’avenir des souffrances encore plus terribles. — (Walter Scott, Ivanhoéch. VII, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Il sentait couler dans ses veines toute la sanie des rêves impuissants, des appétences infécondes, et sur son échine s’appesantissait le fardeau de la résignation et de la timidité. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 27)
    • Il s'agit d'aider, d'écouter, d'accueillir l'autre pour lui permettre d'être ce qu'il est, mais sans pour cela nous charger de son fardeau. — (Simone Pacot, L'évangélisation des profondeurs (1997), Points, 2015, page 131)
    • Je ne sais pas quoi faire
      Oh mon Dieu, quel fardeau !
      Obéir à mon frère, ou à mon beau lérot ?
      — (Les Enquêtes de Chlorophylle, 1992–1995)
  4. (Industrie) Ensemble d’éléments, de panneaux ou d'emballages liés en vue de leur expédition, de leur stockage ou de la facilité de leur manutention. Souvent il s'agit d’une palette, d'une caisse-palette, parfois d’un conteneur.

Dérivés modifier

Traductions modifier

Traductions à trier modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier