Ouvrir le menu principal
Voir aussi : huitré, huitre, huîtré

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin ostrea, même sens.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
huître huîtres
\ɥitʁ\
 
Une huître
 
Armoiries avec 3 huîtres (sens héraldique)

huître \ɥitʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Zoologie) Mollusque marin bivalve, à la chair translucide, utilisé pour la production de perles et de nacre ou pour la consommation humaine.
    • Pêcher des huitres. Manger des huîtres. Une douzaine d’huîtres. Écailler des huîtres. Huîtres marinées, frites.
    • L'usage est d'y demander des huîtres d'Ostende avec un petit ragoût d'échalotes découpées dans du vinaigre et poivrées, dont on arrose légèrement les dites huîtres. — (Gérard de Nerval, Les Nuits d'octobre)
    • Au premier rang des coquillages il faut placer l'huître, cet incomparable mollusque, qui est devenu si cher ces dernières années. — (J. Sévrette, Cabourg et ses environs ,)
    • Les huîtrières, grands réservoirs établis au S.-E. de l’avant-port (pl. F5), sont remplies de centaines de mille d’huîtres presque pendant toute l'année. — (Karl Bædeker, Belgique et Hollande — Manuel du voyageur, 1905, p.206)
    • Il […] reparut bientôt tenant une huître à la main. L'ouverture ne produisit pas la perle désirée, ce qui n'était pas pour surprendre, car la proportion des huîtres contenant des « poe » ou perles, est de une sur plusieurs milliers. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; t. 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • [...] il ne faut pas oublier qu’un enfant de cet âge est comme une huître ; il s’ouvre à tout, mais il peut aussi se refermer et décliner toute proposition. — (Le Devoir, 3 janvier 2015)
  2. (France) (Figuré) (Ironique) Personne peu intelligente
    • Avoir le QI d'une huître.
  3. (Argot) Crachat de mucus, de couleur verdâtre si le cracheur est atteint d’une inflammation des bronches.
  4. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. À rapprocher de conque, coquille, coquille Saint-Jacques et vannet.
    • Taillé, au premier de sinople à la coccinelle de gueules de sept points de sable, la tête et les pattes du même, au second de sable au voilier de gueules habillé d’argent et flammé aussi de gueules voguant à dextre sur une mer d’azur, surmontée à senestre d’un pin maritime de sinople sur une terrasse isolée d’or ; à la cotice en barre d’or brochant sur la partition ; le tout sommé d’un chef de sable chargé de trois huîtres d’or posées en bande, en pal et en barre, qui est de Gujan-Mestras → voir illustration « armoiries avec 3 huîtres »

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

→ voir idiot (2) → voir crachat (3)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

On devrait dire « écaille » et non « coquille »

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « huître [ɥitʁ] »
  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « huître »

HyponymesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier