FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) (Date à préciser) Composé de quille.
(Verbes 2, 3) (Date à préciser) De l’occitan quilhar.

Verbe 1 Modifier

quiller \ki.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Industrie minière) Soutenir un bloc de pierre avec des quilles [1].
  2. (Jeu de quilles) Se dit lorsque, avant de faire une partie de quilles, chaque joueur en jette une et vise à la placer le plus près possible de la boule, pour savoir ceux qui seront ensemble ou celui qui jouera le premier.
    • Il faut quiller, les plus près seront ensemble.
  3. (Pronominal) (Vieilli) Se planter, se tenir debout comme une quille [2].

Verbe 2Modifier

quiller \ki.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se quiller)

  1. (Occitanie) Coincer quelque chose quelque part avec une notion d’inaccessibilité.
    • J’ai quillé mon ballon dans l’arbre.
    • Je l’ai pas vu depuis des années, le Sourdingue, mais ce qu’il y a de sûr, faut que je le quille avant qu’il se fasse emporter. — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 123)
  2. (Pronominal) (Partie sud de la France) Se nicher.

Verbe 3Modifier

quiller \ki.je\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Occitanie) (transitif) Porter quelqu’un sur un vélo (généralement sur le guidon).
  2. (Occitanie) (intransitif) Se dresser. S'emploie en particulier pour les cheveux.
    • Je ne suis pas bien coiffé, j'ai les cheveux qui quillent

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quiller quillers
\ki.je\

quiller \ki.je\ masculin (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Espace carré dans lequel on range les neuf quilles.
    • Pousser une boule auprès du quiller.
    • Faire poser un quiller de pierre.
  2. (Par extension) Assemblage de toutes les quilles prises ensemble.
    • Abattre tout le quiller.

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier